Espondeilhan maintenant, Béziers en méditerranée et sa région

Les décisions municipales, communautaires, départementales, régionales, à Espondeilhan et dans les environs.
Les activités dans les autres collectivités de l'Hérault, Béziers, Agglo de Béziers Méditerrannée et dans la Région Occitanie.

Page d'accueil

 

 

Le 29/09/2019     Publication n° : 01AC63   
Elections municipales 2020 à Espondeilhan, c'est parti ! / 01/02/2020 - Réponses des candidats à la charte citoyenne / 23/02/2020 - Analyse des programmes des candidats


 

Saisir un nouveau commentaire       Envoyer cette page à un ami       

Cliquez ici pour découvrir : Les réponses des candidats suite à la charte citoyenne que je leur ai proposé

Municipales 2020 à Espondeilhan, c'est parti !

élections municipales 2020 Espondeilhan

__________________________________________________________________

Nous aurons l'occasion de revenir sur les choix qui seront annoncés lors de la campagne électorale, sur les tracts ou lors de réunions. J'espère que chaque candidat a bien conscience qu'il faut stabiliser les impôts locaux de la commune (et de l'Agglo). Il est donc très important de définir les priorités des mises en oeuvre (ordre des projets), les coûts estimés réalistement (budgets) et le financement prévu (économie, crédit, compensation etc...). C'est un gros travail que j'estime indispensable pour être crédible et audible dans le monde que nous connaissons. Chaque programme devra contenir par ailleurs, des propositions qui ont un coût ou non, et qui me semblent indispensables pour le développement de la commune et pour les espondeilhanais. 

__________________________________________________________________

La ou les listes (dans l'ordre des déclarations)

La liste "Espondeilhan Autrement"

La liste "Espondeilhan Autrement" vient de se dévoiler en ce mois de septembre 2019. Nous connaissons à présent les noms et les visages des 15 colistiers. Vous trouverez l'équipe complète sur leur site de campagne https://www.espondeilhanautrement.com
Facebook : https://www.facebook.com/Espondeilhanautrement/
Mail : espondeilhanautrement@gmail.com


 

Monsieur Christophe LLOP tête de liste.

_____________________________________________________

 

 

La liste "Espondeilhan notre village"

La liste "Espondeilhan notre village" vient de se déclarer ce 17 octobre 2019. Les colistiers ainsi que le site de campagne ont été dévoilés début janvier 2020. Nous trouvons les noms et visages de l'équipe sur leur site
http://espondeilhannotrev.wixsite.com/espondeilhannotrevil
Facebook : https://www.facebook.com/espondeilhannotrevillage/
Mail : espondeilhannotrevillage@gmail.com


 

Monsieur Bernard JULLIE tête de liste.

_____________________________________________________

23/02/2020 - LES PROGRAMMES

Abrégés / Légende

  • EA - Espondeilhan Autrement
  • ENV - Espondeilhan Notre Village
  • (voir CC) - Faisait partie de propositions précises de ma charte citoyenne, compte tenu du refus d'accord ces propositions ne sont pas recevables. Ces propositions manquent de précision, sont trop limitées et sont aux seuls choix de nos élus de demain.
    Vous trouverez ci-dessus un moyen (+ d'infos) pour connaître les réponses des deux candidats, suite à ma proposition de charte citoyenne, qui est à lire ici Article-01AC64.php
  • K€ millier(s) d'€
  • M€ million(s) d'€

En général

  • Je ne parle en général que des points qui me semblent imprécis ou qui ne correspondent pas à mes idées. 
  • Il y a une énumération de sujets qui sont trop vagues ou qui ne veulent rien dire sans autre précision :
    • exemple : Consolider le positionnement d'Espondeilhan dans la communauté d'Agglo (EA)
    • exemple : Réunions citoyennes périodiques autour d'un projet de vie au village (ENV)
  • Il y a des propositions qui ont été tout juste apposées sur un écrit, à priori sans aucune étude même grossière. Parfois le côté pratique n'a pas été vu. Cela ne peut pas être recevable.

Espondeilhan Autrement (programme reçu le 29/01/2020)

Il y a environ 90 propositions dans 35 chapitres ! 

Zac à 400 maisons : Dans la convention avec Hérault Aménagement de 2007 (avenant 1), il est question d'une surface totale de 13,4 ha pour la partie A (Est) et B (Ouest). Il semblerait que la partie B ait été abandonnée. La surface nette d'espaces publics et de voirie est de 100500 m2 (10 ha) pour la partie A et B. En calculant la surface moyenne (100500 / 400) on obtient 251 m2. C'est une très grande densité. Il serait utile de dire avec plus de précisions ce que souhaite faire EA. La commune a toujours le moyen de décider comment elle entend poursuivre cette urbanisation. Si ce plan à 400 maisons devenait réalité, nous irions au devant de sérieux problèmes futurs dans ce quartier et dans le village. Alors comme pour les cités des années 60, on ne verrait rien venir ?

Démocratie participative : Le sujet de la vraie démocratie a été refusé, dès lors, on ne peut plus être crédible et inventer un système à la carte fait après les élections.
Quant aux commissions citoyennes, il n'y a aucune précision ni sur l'organisation et le fonctionnement, ni sur la composition, le mode de désignation, le nombre de participants. J'avais proposé dans ma charte un fonctionnement qui a réellement existé (voir CC). Cette charte a été rejetée par EA. Alors quel crédit accorder à ces affirmations et surtout pour quels effets réels ? Quelles seraient les prérogatives de ces commissions ? Autant de sujets flous...  

Agglo : Il y a effectivement la ligne 14 de bus qui rejoint Servian, mais seulement en juillet !  J'ignore pour quelle raison cela ne fonctionne pas les autres mois. Est-ce lié à la piscine que des personnes peuvent rejoindre ou en revenir depuis le circuit venant de Béziers ? Il y a sans doute une raison économique à cela, en tout cas je l'espère. Reste à savoir combien coûterait à l'Agglo un maintien permanent ? Mais pour combien de personnes par jour ?
Que signifie consolider le positionnement d'Espondeilhan dans la communauté d'Agglo ?
Pour le projet de territoire, j'espère que l'Agglo trouvera d'autres grands projets que l'Ecoport, l'Entrée Ouest Béziers, l'aéroport Béziers Cap d'Agde, avec un autre président, ce sera sûrement possible. Il faut sortir l'Agglo de ses carcans et elle doit s'occuper en priorité des populations avant de penser gloire, luxe et rayonnement.

Communication : Il n'y a aucune précision, que va-t-on communiquer, par quel moyen, quand ? La transparence c'est quand elle existe, pas quand il faut demander. Je n'apprends rien, c'est une non-proposition (voir CC).
Le site internet permettant les démarches en ligne va devoir être réalisé et cela a un coût (estimé au moins entre 5 et 10 000 €). Mais la plupart des documents qui pourraient être fournis par ce moyen nécessitent la présentation de pièces justificatives (carte d'identité, livret de famille etc...), alors quel intérêt resterait-il ?
L'utilisation de 'tous' les moyens de communication pour partager les informations du village nécessite un suivi important et régulier avec beaucoup de rigueur. Parfois, quand on en fait de trop, on oublie l'essentiel et cela devient de la désinformation (on veut être partout). Exemple : le panneau lumineux ne concerne réellement que peu de monde et surtout pas les automobilistes qui doivent garder les yeux sur terre, et à cet endroit surtout. Je pense qu'il faut plutôt canaliser l'information vers un lieu central qui permet la densité pour ceux que cela intéresse et internet peut parfaitement permettre d'atteindre cet objectif. 
La réunion publique va-t-elle informer tout le monde ? C'est simplement impossible.

Ressources humaines : Pour certains points, cela laisse supposer un audit préalable interne ou externe, une analyse des tâches, qui va le réaliser et s'il est extérieur, à quels coûts ? Qui va réorganiser et former ensuite ?
Je pense aussi que le sens du travail est quelque chose que l'on a en soi ou pas, je crois surtout qu'il faut une hiérarchie compétente qui contrôle ses subordonnés. Quand je vois parfois des personnels communaux ou des agents de la ville, je me demande qui les pilote (là, je ne parle pas d'Espondeilhan, c'est assez général). La fonction publique a parfois besoin de réalités du privé, c'est aux élus d'apporter cette vision.
Mutualiser des compétences avec les communes revient à ne plus avoir la maîtrise d'un sujet (en cas d'absence par exemple). La solution est donc que cette compétence s'exerce à une échelle plus importante et je pense que c'est le rôle des communautés de communes qui permettraient ces spécialisations (pour nous, l'Agglo, dans un rôle de service).  

Voirie : Je crois que le plan pluriannuel est une bonne idée tout en ayant à l'esprit que s'agissant de gros travaux de mise à niveau comme par exemple l'avenue de la Tuilerie, cela va grever tous les budgets et rendre compliqué ce plan. Le budget qui lui sera alloué dépendra forcément aussi de la dette globale du village, et là nous ne sommes pas trop bien. Il faut néanmoins persister. Nous ne sommes pas les seuls à avoir une avenue de la Tuilerie... (cf en mauvais état).
En lieu et place de la balayeuse mutualisée, ne serait-il pas plus utile d'avoir une répandeuse à bitume mutualisée (goudronneuse) pour réparer le mieux possible nos voies ? Voir aussi dans les points communs (en fin de page). La propreté est peut-être une affaire d'information suivie de gestion des incivilités par la police municipale. 

Travaux : Certains des travaux envisagés nécessitent d'énormes moyens. L'entretien des bâtiments certainement mais surtout, je viens d'en parler, l'avenue de la Tuilerie qui nécessitera sans doute 1,5 M€ au moins si on veut rénover les réseaux enterrés. En imaginant 80 % de subventions il resterait au moins 300 000 € à charge. Nous sommes déjà très endettés, alors, faudra-t-il s'orienter vers une réparation sans la révision des réseaux annexes (eau, égouts, eaux pluviales etc...) ou procéder par tronçon de travaux tous les 5 ans par exemple ?
La salle polyvalente, que je considère inutile est sans doute aussi de l'ordre de 1 M€ sans les terrains à acquérir. Mais étudier la possibilité n'est pas réaliser, c'est un fait, j'aurais aimé plus de certitudes dans tous ces choix et en tout cas connaître ceux de EA. Dans un programme électoral on ne peut pas simplement annoncer... le fait de parler de choix, engage. 

Ecole : Quelle signification donner à 'réaménager le parking' ?
A la place du conseil municipal des jeunes qui n'est en réalité que démagogique et théâtral, je propose que l'on fasse venir ces jeunes pour assister aux commissions, réunions préparatoires et au conseil municipal lui-même, et que quelqu'un leur explique ces fonctionnements ainsi que les modèles organisationnels, juridiques et économiques liés. Un conseil municipal des jeunes nécessite le suivi régulier par un élu qui aurait sans doute autre chose à faire de plus utile.

Centre de loisirs : Diversifier les animations, c'est bien mais quelles sont celles qui manquent et quels moyens faut-il pour les mettre en oeuvre ? 
Que faut-il améliorer dans la gestion pour plus d'aide de la CAF ? Là, on en dit trop ou pas assez !
Les découvertes sportives (en périscolaire) ne peuvent, pour la plupart, si on veut être sérieux, se faire qu'avec des spécialistes des disciplines ou avec les associations sportives (figurait dans sport). C'est donc une affaire d'organisation et de relationnel.

Sport : Favoriser la pratique du sport ? Comment ?
Je sais que le prix des équipements, jeux extérieurs pour enfants et agrès de sport sont de l'ordre de 600 à 1000 € pièce selon le jeu, il faut ajouter encore 400 à 500 € pour l'installation et le revêtement de sol sur lequel il sera posé. Les normes sont très sévères et j'ajouterais qu'il faut contrôler et entretenir les aires de jeu très fréquemment
https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Produits-industriels-et-services/La-securite-des-aires-collectives-de-jeux. Un City Park c'est environ 50 000 €, le coût total risque donc d'être élevé, mais où va-t-on l'installer ? 

Finances : Minimiser les dépenses de fonctionnement, c'est un voeux que je respecte. Certaines charges resteront cependant incompressibles.
Attention, les subventions ont tout de même un plafond à ne pas dépasser ou plutôt un minimum à la charge de la commune !
D'accord pour tenter une renégociation des prêts, mais a-t-on interrogé un peu les banques pour avoir une idée sur leur avis (% de probabilité ?) et donc des chiffres en jeu ? Nous n'avons, à priori, qu'un seul emprunt qui pourrait s'avérer toxique et dont le capital restant dû est de moins de 30 000 € (Crédit Local).

Viticulture : Nous sommes dans le pays du bon vin, je le reconnais et je l'apprécie (avec modération bien sûr). Malgré cela on ne peut pas favoriser telle profession par rapport à une autre. Quel serait le but des rencontres ?
Je pense qu'avant les chemins de vignes il y a plus urgent.
J'imagine et je veux croire que l'aire de lavage est là pour éviter la salissure des routes. Mais attention, du terrain qui a été travaillé, à l'aire de lavage, il y a sans doute déjà de la route et donc des responsabilités 
(https://actu.fr/normandie/vraiville_27700/boue-sur-routes-obligations-agriculteurs_15394631.html). L'aire de lavage est donc un avantage à la profession.

Developpement durable : Que veut dire, dans la pratique, prioriser pour toute nouvelle construction une démarche de développement durable ? La commune a-t-elle un droit de regard sur cet aspect de la construction individuelle ? Dans la conception d'un nouveau quartier, oui, mais pas au delà pour une maison individuelle !
Pour l'éclairage public en basse consommation, il faut compter entre 50 et 70 € par ampoule mais on peut aussi imaginer des coupures de l'éclairage la nuit.
Voie verte : voir dans les points communs (en fin de page). 

Vie associative
Les associations : voir dans les points communs (en fin de page).
Quant à aménager le parc, ce n'est sans doute pas gratuit.
L'accueil des nouveaux habitants se passe très bien lors des voeux annuels, et c'est peut-être le meilleur moment pour faire connaissance avec eux. Autrement pour autrement, là, je ne vois pas l'intérêt. 

Sécurité : Je suis tout à fait favorable à l'extension du dispositif 'citoyens vigilants'.
Idem en ce qui concerne les réglementations ou leur application du bruit, des animaux etc... (voir CC), mais il faut d'abord informer et peut-être ajuster certains textes à notre sauce (horaires pour le bruit par exemple). Limitations de vitesse : voir dans les points communs (en fin de page).
Quelle dépense faut-il prévoir pour les caméras de surveillance ? En avons-nous vraiment besoin ? Là ce serait tout un projet car il faut investir dans le système, il n'y a pas que les caméras. Il faut penser aussi à la maintenance, mais je viens de lire 'minimiser les dépenses de fonctionnement' dans le programme (finances) ! A lire : 
https://www.lagazettedescommunes.com/65/un-equipement-qui-pese-lourd-sur-les-budgets-municipaux/ https://www.francetvinfo.fr/france/videoprotection-quand-les-petites-communes-s-equipent_3260429.html https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/coeur-de-ville/livre_blanc_les-aides-financieres-liees-a-la-videosurveillance.pdf

Commerce et artisanat : Je crois que l'organisation de marché à thème a été tentée, sans gros succès. En toute logique, l'intérêt, compte tenu du nombre d'habitants est trop faible pour permettre aux commerçants d'amortir leur venue.
Comment la commune pourrait-elle pérenniser l'activité des entrepreneurs, artisans et commerçants, quelle est vraiment l'idée et est-ce le rôle d'une commune ? 

CCAS : Je suis tout à fait contre le fait de créer un conseil de sages qui n'est en général qu'une sous-municipalité. Une vraie citoyenneté est basée sur la liberté de proposition, sans que les élus précisent un cadre (mais je parle bien de proposition). Par ailleurs je pense qu'un regroupement 'citoyen' doit concerner toutes les tranches d'âges. N'est-il pas mieux de parler ensemble, ce qui permet justement l'intergénérationnel ?  Cela évitera aussi des désaccords sur les propositions que pourraient faire une commission citoyenne.
D'accord pour une mutuelle complémentaire, à condition toutefois que le tarif soit intéressant pour toutes les tranches d'âge. 

 

Espondeilhan Notre Village (programme reçu le 24/01/2020)

Il y a environ 35 propositions dans 6 chapitres ! 

Urbanisme, habitat, voirie : L'aménagement de l'avenue de la Tuilerie suite aux travaux du rond-point est plus modeste mais nous ne savons pas où cela se termine (en clair, sur quelle distance par rapport au rond-point ?). Un petit mot sur le reste de cette avenue aurait à mon sens été utile même en n'envisageant pas de gros travaux pendant le mandat.
Le plan concerté sur l'amélioration des chemins de vignes n'est pas en soi une dépense, mais peut aboutir sur celle-ci. Envisage-t-on de revoir ces chemins, et si oui, à quel prix ? Il y a sans doute plus urgent quand on voit l'état de certaines voies communales qui deviennent parfois des cours d'eaux.
L'avancement du lotissement du Levant (Zac) est surtout à surveiller par rapport à la densité des habitations et donc du confort de vie, tant pour ceux qui vont arriver, que pour les riverains et les autres habitants du village. Sans ce confort, on peut se poser la question de l'intérêt d'être loin de la ville... Je reviendrai plus tard sur le projet 'Zac' en général et notamment sur l'aspect démographique et de son intérêt ou non. Ce projet me semble totalement hors des objectifs environnementaux actuels. Mais plutôt que de surveiller, il faut décider de ce que l'on souhaite et là, ENV n'en dit pas malheureusement pas plus. Il est important de dévoiler aujourd'hui quels sont les souhaits pour demain. Ce projet 'Zac' est sans doute ce qui changera le plus l'esprit du village, il faut en être conscient.
La vigilance sur les habitations insalubres revient aux communes en premier constat c'est donc à priori un rôle de premier 'recours' obligatoire 
https://www.senat.fr/questions/base/2012/qSEQ12110221S.html. J'imagine que ces cas sont déjà connus aujourd'hui.
Pour la végétalisation, il faut à mon avis éviter toute obligation supplémentaire pour les services de voierie.
Voie verte : voir dans les points communs (en fin de page).
Je reviens aussi aux priorités et aux choix dans le programme. 

Service public, patrimoine communal : Le transport municipal pour les courses, une fois par semaine, peut s'avérer très contraignant si le nombre de personnes dépasse la capacité d'un véhicule. Il faut aussi monopoliser un chauffeur qui serait sans doute quelqu'un du service de la mairie ? Attention à ces services souvent assurés par les aides à domicile et qui risquent de demander demain une embauche supplémentaire si ces services reviennent à la commune. Combien aurions-nous de cas ?
Accompagnement des associations : voir dans les points communs (en fin de page).
Oui, pour la formation et l'accompagnement des seniors pour internet mais attention, cela risque d'aller loin et il faut l'organiser. Je pense à la salle et aux équipements nécessaires pour former, aux formateurs qu'il faut trouver et peut-être payer, aux formations préalables sur le système d'exploitation (Windows, Mac OS, Android...) avant de démarrer un explorateur internet. C'est un gros programme et couteux ! Pour combien de personnes ?
L'amélioration du site internet de la commune passe par une étude préalable des besoins, il apparaît déjà que la création de nouvelles rubriques qui peuvent se créer dynamiquement (et facilement par le personnel communal) est nécessaire pour un site communiquant. Les plans et les dates des tranches prévisionnelles de la Zac du Levant n'ont pas pu être publiées pour cette raison. Les sirènes du marché ne sont pas toujours synonymes de solutions réelles, c'est sans doute la leçon à retenir et il appartient aux élus de bien réfléchir aux solutions (et inconvénients éventuels) des propositions qu'ils choisissent.
Une fresque murale nécessite au minimum 130 à 200 € du m2 selon la composition et le support (https://www.expert-peinture.fr/prix-tutos/prix-peintre-au-m2/prix-fresque-murale/). C'est donc un coût assez élevé compte tenu de la surface 13 à 15 000 € ?
Le local communal 'Tras Castel' à transformer en espace commercial (environ 70 m2) serait-il vendu, loué ? Et sinon ? Cette proposition est à développer tant pour rendre le sujet clair, que financièrement. Ce local est sans doute à réhabiliter entièrement, pour quel coût / rentabilité ? 

Prévention, sécurité des biens et des personnes : A propos des réunions citoyennes, je ne reviendrais pas sur le sujet que j'ai largement développé et proposé, ici on parle de rustines (voir CC). Quelle est l'idée de ce projet de vie ? C'est ici aussi un très maigre palliatif au refus d'adhésion à la charte citoyenne et donc à une vraie avancée démocratique.
Sécurisation de la voirie : voir dans les points communs (en fin de page).
D'accord pour les basses consommations de l'éclairage public mais je suis tout à fait hostile à l'éclairage des monuments et donc de ND des Pins en dehors des festivités sur le site. La pollution lumineuse dérange les animaux et les oiseaux mais également les humains de proximité, coûte et pollue la planète. Je ne pense pas qu'un tel éclairage, même en basse consommation, ferait avancer le tourisme ou l'attrait du village. 

Développement économique : Communiquer autour des activités des artisans du village, oui, si on pense les répertorier sur le site de la commune. C'est déjà fait me semble-t-il. Le côté promotionnel ne doit pas être envisagé, ce n'est à mon sens pas le rôle d'une municipalité. Il serait aussi difficile de promouvoir tout le monde au même niveau.
Idem en ce qui concerne les viticulteurs, le sujet des chemins a déjà été évoqué dans la rubrique Urbanisme, habitat, voirie.  

Loisir et culture : La création d'un City Park nécessite un budget d'environ 50 000 €.  (http://www.3rplayground.com/guide.html), il peut être dérangeant pour le voisinage. La préconisation est de 100 à 150  m des habitations ce qui ne peut pas être le cas à l'endroit souhaité. Mais il y a aussi la gestion des risques comme pour les jeux, et la maintenance, et donc des frais de fonctionnement. L'étude devra porter sur la mise en place d'horaires d'ouverture ou non, mais il restera sans doute accessible 24/24 compte tenu de sa structure. Hormis ce problème de surveillance je crois que c'est un bon investissement pour tous, enfants, ados et adultes. Reste à vérifier encore que ce n'est pas très pénalisant pour l'activité pétanque qui demande un minimum de concentration, pour le tennis ce n'est vraiment pas l'idéal. 
Que signifie développer le projet ados ? Quoi de plus ou de mieux ? 
Le parcours de santé n'est pas très défini, le nombre d'agrès, la superficie utilisée, et donc le coût sont malheureusement absents. Il faut compter 500 à 800 € par agrès sans compter l'aménagement sol et l'installation (https://www.virages.com/Parcours-Sportifs). Le parc fait environ 4500 m2, mais avec tout ce que l'on souhaite y mettre je crois que ce sera trop étroit. Si on installe des agrès sur toute la surface, il sera difficile d'organiser par exemple un pique-nique citoyen. Avons-nous du terrain ailleurs ? Un parcours de santé nécessite de la longueur si on veut l'appeler ainsi. Alors le City Park au parc, pour conserver un centre 'historique' ?

La solidarité entre personnes : Il y a quelques idées mais aucune précision sur les actions intergénérationnelles.
Même remarque concernant les projets citoyens, encore un ? Quelle est donc l'idée ? S'agit-il de budgets participatifs, mode du moment ? Ce système permet de faire aboutir un nombre restreint de petits projets mais rejette tous les autres, c'est donc une manière de défausser nos élus de certaines petites demandes quotidiennes qu'il ne serait pas bien de refuser autrement. 

En résumé pour les deux listes

Points communs / réponses communes

Voirie / Prévention, sécurité des biens et des personnes :
Ne serait-il pas utile d'avoir une répandeuse à bitume, mutualisée ou non (goudronneuse), pour réparer le mieux possible nos voies afin qu'elles ne continuent pas à se dégrader, voire de les améliorer à moindre coût qu'en faisant intervenir les entreprises du BTP qui demandent des fortunes. Une réparation mal faite et surtout tardive contribue à fragiliser encore davantage le réseau. Mais il y a aussi le suivi, la surveillance et l'obligation de réparer en cas de malfaçon pour les différentes entreprises intervenant sur les voies publiques (téléphonie, eau, branchements divers). C'est pour cette raison que nos voiries deviennent des 'trous bouchés' ou un 'parcours à bosses'. Il faudrait enfin que le personnel apprenne à 'boucher' correctement de façon à ne pas provoquer un creux dès le passage du premier véhicule. Parfois je me demande si nos élus ne prennent pas l'avion pour aller à la mairie !

Développement durable / Urbanisme - habitat -voirie)
Le problème de la voie verte Espondeilhan / Coulobres est différent, s'il s'agit de prendre des chemins existants avec un léger détour. Dans ce cas cela ne coûtera vraisemblablement pas cher de réparer certains endroits si nécessaire. S'il faut tout créer et longer par exemple la D 33, sur 500 m à vol d'oiseau, alors les coûts seront vraisemblablement de 300 à 400 K€ sans compter les bandes de terrains à acquérir. La moitié de ces coûts seraient donc pour Espondeilhan. Mais cela ne serait-il pas plutôt le rôle de l'Agglo, il y a au moins un exemple sur l'ancienne route de Bédarieux à Béziers ?

Sécurité / Prévention, sécurité des biens et des personnes : 
Côté rue, il ne faudrait pas arriver à installer un Stop ou un dos d'âne tous les 50 mètres. Regardez les deux 'stops' qui viennent d'être installés à Coulobres. A croire que parfois, une fois élu on prend une conscience excessive de certaines choses et du coup on pénalise les moyens de circulation classiques. Je me suis déjà exprimé aussi sur la sécurisation de la voirie et plus spécifiquement sur le fait de faire ralentir la vitesse, je crois qu'il y en a assez, il faut à mon avis prendre les contrevenants sur le fait et distribuer du PV, on ne peut pas éternellement pénaliser tout le monde parce que certains font les 'fous'. Nous avons aussi une police municipale qui, je pense, dispose ou a la possibilité d'avoir le prêt d'un cinémomètre (radar), auprès de la gendarmerie.

Vie associative / Service public, patrimoine communal : 
Les associations relèvent du droit privé, il est donc hors de question de les canaliser ou de les formater selon les besoins de la municipalité. Hormis le comité des fêtes dont le rôle est d'animer et de fédérer, je suis pour leur totale indépendance et non pas pour une sorte de main mise municipale. Tout au plus peut-on suggérer leur participation à tel ou tel événement du village, elles y souscrivent d'ailleurs déjà avec enthousiasme. Je suis aussi bénévole par moment mais je ne pense pas que le rôle d'une commune soit d'impulser une nouvelle dynamique, d'ailleurs, de façon générale je crois qu'à Espondeilhan ce problème ne se pose pas. J'ajouterais que le rôle de la commune est de mettre à disposition les équipements ou les salles, voire d'en créer si la situation financière le permet. La gestion interne des associations est de leur unique compétence.

Oublis ? : C'est valable pour les deux candidats. La rue du pétrole se dégrade de plus en plus, certains riverains risquent d'être inondés en cas de pluie. L'état du chemin est étroitement dépendant du réseau d'eau pluviales qui existe rue de l'Aramon qui se déverse sur la route, sans doute faute de continuité de réseau. Une rivière se forme alors en cas de forte pluie avec, en complément l'eau des rues et impasses côté sud (Terre Douce etc...). Ce problème nécessite régulièrement des réparations de la part des services techniques qui y passent vraisemblablement beaucoup de temps (et donc d'argent). Cela est-il du ressort de la commune ou de Hérault-Aménagement ? L'aménageur de la Zac a largement contribué à la dégradation de surface avec des branchements et des passages d'engins et a peut-être vocation de créer le réseau pluvial du chemin du pétrole en bordure de la Zac. La question est posée et mérite une réponse. Je pense que la réparation au moins, doit faire l'objet d'une prise en charge par l'aménageur, il resterait alors à régler la question du réseau d'eau pluviales. Mais beaucoup oublient aussi, que ce chemin est un lieu de passage et d'évitement du centre du village, pour ceux qui viennent de la D33 voire de la D15, et qui vont vers Servian. 

Je n'ai tenu aucun compte des réalisations 2014-2019 de ENV. Je n'ai pas étudié ce bilan, mais sur le dernier point ci-dessus il est discutable.

Subventions : Les subventions, dans le meilleur des cas ne peuvent pas dépasser 80 % du projet sauf réelle exception, de plus il faut avancer des fonds, même si des acomptes sur subvention peuvent être versés. Les aides européennes, qui entrent aussi dans cette enveloppe de 80 %, sont prévues dans le cadre d'investissements particuliers qui, à priori, ne nous concernent pas pour les projets annoncés. 
https://www.collectivites-locales.gouv.fr/obtenir-des-subventions
https://www.collectivites-locales.gouv.fr/files/files/guide_maire/aides-europe.pdf
C'est hors sujet, mais je suis par ailleurs contre les subventions venant d'autres organismes publics ou de l'Etat, il est facile de comprendre que quelque part le contribuable les paie, mais comme tout le monde fait pareil, nous arrivons à la modique somme de plus 2400 milliards d'euros de dette publique en France. C'est comme l'environnement tout le monde en fait sa devise mais dans la réalité en 30 ans nous avons plutôt reculé, mais là c'est un autre débat.

Conclusion

En résumé, je lis 90 propositions pour EA dont beaucoup sont imprécises et 35 pour ENV. Aucun chiffrage ou détail n'est avancé et je ne trouve aujourd'hui aucune priorité dans les réalisations proposées... demain, après les élections, il y aura un plan d'investissement chez EA. J'ai toujours connu des programmes un peu mieux élaborés et j'avoue ne pas trop comprendre ces méthodes qui consistent à proposer sans chiffrer. 

J'ai donc essayé à ma manière. C'est un exercice difficile à cause des imprécisions des propositions et de la hauteur variable des subventions selon la nature de dépense. Mais j'estime grossièrement, tout en ayant raisonné sur un subventionnement public à 80 % ce qui est très hautement improbable. Le niveau serait de 380 à 450 K€ à charge pour Espondeilhan Autrement et de 150 à 200 K€ pour Espondeilhan Notre Village (sans les travaux probables du local communal 'Tras Castel'). Nous sommes donc en présence de chiffres très estimatifs. Comme EA n'en donne pas et que ENV ne donne qu'un chiffre global (mais qui correspondent à peu près à mon estimation), je considère jusqu'à preuve du contraire que les chiffres ci-dessus sont proches de la vérité. Ils vont donc du simple à plus du double d'une liste à l'autre. La cause de la différence est bien sûr en grande partie due à l'aménagement espéré de l'avenue de la Tuilerie. Ayant connaissance de ces sommes, est-il raisonnable de s'endetter à forte dose (comme l'a prévu, je l'espère, sans toutefois le dire EA suite à son programme) s'ils ne veulent pas augmenter la fiscalité de façon très importante. Nous sommes déjà fortement endettés avec un reste à rembourser de 1,15 M€ à fin 2019. Nous remboursons actuellement de l'ordre de 100 K€ annuellement, cela représente donc encore 9 à10 ans de remboursement, même en supposant que les taux de crédits puissent être renégociés. Nous espérons une certaine stabilité et une compensation des recettes dans les dotations futures de l'Etat malgré la disparition progressive de la taxe d'habitation. Cela n'est pas garanti et c'est un autre risque possible de dérive financière à l'horizon 6 ans. 

Dès lors je crois qu'il va falloir être beaucoup plus modeste au niveau de l'avenue de la Tuilerie pour EA. Si nous avons recours au crédit, n'allons-nous pas atteindre un endettement record ? Je pense que cette solution ne doit pas être envisagée tout comme l'augmentation de la fiscalité.  
Ce sujet, est un peu imprécis chez ENV quant aux travaux qu'ils pensent réaliser. Cependant les prévisions sont plus réalistes et donc plus sages. Mes chiffres ne sont bien sûr pas ceux de nos candidats mais à défaut d'autre chose cela nous permettra peut-être de choisir le mode de gestion que nous souhaitons pour demain. Si je veux bien croire nos candidats dans certaines limites, je ne crois plus aux comptes de fées.

A fin 2018 nous étions à 1066 € de dette par habitant, la moyenne nationale était de 623 € (communes de 500 à 2000 habitants) et de 956 € toutes communes confondues. EA nous proposerait, à moins de trouver une autre solution miracle, de passer aux environs de 1500 € de dette par habitant (1,15 M€ + 450 K€ = 1,60 M€), ce qui me semble pour le moins, dangereux. J'ai vécu et je n'ai plus envie de le revivre ce genre d'expérience où le choix ne pouvait plus être différent que d'augmenter la fiscalité qui avait alors atteint 150 % en cinq ans. C'est d'ailleurs cela qui m'a poussé, dans d'autres lieux, à réagir et à m'impliquer à ma manière dans la vie publique en 2004. 
A fin 2018, la capacité moyenne de désendettement était de 7,3 ans (communes de 500 à 2000 habitants). A Espondeilhan, notre capacité de désendettement était de 14,9 ans et il nous est proposé par EA d'augmenter encore ce chiffre.
Sources : http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/espondeilhan/ville-34094/budget

Remarque : le rapport calculé par la formule traditionnelle avec notre Compte Administratif 2018 (CA) voté le 13 mars 2019, ne correspond pas au résultat ci-dessus fait par JDN mais je suppose que le rapport avec la moyenne nationale est calculé avec la même règle. De ce fait ce rapport me paraît significatif dans l'expression qu'il veut véhiculer c'est à dire un fort endettement. JDN raisonne aussi en terme de budget (le prévisionnel) alors que notre CA est la situation réelle. 

Je laisse le soin aux candidats d'exprimer leurs idées avant le 15 mars 2020 sur ces questions très importantes, en dehors des réunions publiques, pour informer un maximum d'habitants avec un maximum de détails. J'attends donc leurs éléments de réponse. Concernant EA, dans les conditions actuelles, l'offre ne me semble pas, selon mes estimations, très claire au sens des finances du village, j'ai même quelques inquiétudes. J'invite vivement EA à corriger publiquement leur programme si toutefois le projet de l'Avenue de la Tuilerie (ou de la salle polyvalente) ne devait plus faire partie des réalisations, car toutes les personnes l'ayant lu, et sans autre information générale, seraient trompées, et là ce serait grave. Je pense que l'on n'a pas le droit de jouer sur les mots et il faut être très clair. L'expression "le choix sera fait", telle qu'écrite dans le programme, signifiant pour moi et pour d'autres que l'un ou l'autre de ces projets sera réalisé. Evidemment cela pourrait être une stratégie électorale...

Mais je veux revenir à ma charte citoyenne (voir CC) qui a prévu un réel dialogue avec nos futurs élus et notamment pour le développement de la transparence et du respect. Si aujourd'hui déjà, nous ne savons rien des futures finances, comment demain, une fois aux commandes aurons-nous des chiffres sans être obligés de les chercher ? Je persiste dans cette idée. Si un maximum d'éléments sont inaccessible dans une petite commune comme nous, imaginez ce qui se passe aux étages supérieurs de notre belle démocratie. Mais comme disait M. Macron, « Essayez la dictature et vous verrez ! », vu ainsi, c'est bien sûr et cela excuse et permet tout.

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AC63  du  29/09/2019


Saisir un nouveau commentaire

Il n'existe aucun commentaire validé.