Espondeilhan maintenant, Béziers en méditerranée et sa région

Les décisions municipales, communautaires, départementales, régionales, à Espondeilhan et dans les environs.
Les activités dans les autres collectivités de l'Hérault, Béziers, Agglo de Béziers Méditerrannée et dans la Région Occitanie.

Page d'accueil

 

 

Le 26/04/2021     Publication n° : 01AC71   
Espondeilhan - Des erreurs qui laisseront des traces


 

Saisir un nouveau commentaire       Envoyer cette page à un ami       

Espondeilhan -  Conseil municipal du 16 mars 2021, Bulletin municipal n°4 d'avril 2021, Conseil municipal du 13 avril 2021, Le chemin du Pétrole

Espondeilhan - Conseil municipal du 16 mars 2021.

L'ambiance était plutôt tendue pendant cette séance, Le vote du budget est bien sûr quelque chose de sérieux mais serait-ce la présence de notre ancien maire et de son premier adjoint qui aurait provoqué cette tension ? C'est tout à fait probable si, en plus, on tient compte du fait que tous
nos élus espondeilhanais ont reçu un courrier de notre ancien maire, Monsieur Alain Romero. Il remet un peu de bon ordre dans la boutique communale en réponses à certaines attaques concernant des actions passées. Il fallait une réponse claire à certains mots prononcés et cela ne peut que remettre un peu de bonne vérité dans cette animosité, mais c'est peu dire, entre les anciens et les nouveaux. Et de toute manière ce rappel à la vérité ne peut que servir la démocratie car le constat est assez désastreux au regard de certaines procédures ou simples usages non respectés. Prenons l'exemple du débat et vote sur le compte administratif qui demande l'élection d'un président pour la discussion de ce point particulier (article  L. 2121-14 du CGCT)
https://www.collectivites-locales.gouv.fr/conseil-municipal-attributions-delegations-donnees-au-maire-droits-lopposition-et-fonctionnement
.
Le maire ne peut donc pas désigner quelqu'un. Chaque élu(e), ne saurait organiser son univers en dehors des règles établies et des usages, et pourtant...
Mais voici l'intégralité du courrier de notre ancien maire qui a été adressé à chacun des élus actuels, il révèle bien le climat actuel et les points qui font mal. Ce courrier m'a été remis personnellement, je tiens à le préciser.

Les questions qui demeurent sont, pourquoi cette animosité de la part de l'équipe actuelle, à qui cela pourrait-il profiter ? Mais encore, que cachent ces manquements dans les procédures bien établies et le manque général de transparence et de vérité parfois ? Il n'y a que les espondeilhanais qui pourraient en souffrir et un jour ils le diront.
Je reviens sur l'indemnité des élus, ces chiffres, donc officiels, apparaissent clairement dans le compte administratif 2019 et dans le budget 2021.
26144 € en 2019
, 46220 € en 2020 (année des deux équipes) et 68900 € en 2021, la différence 2019/2021 est donc bien de 42756 € contrairement au mensonge annoncé dans le bulletin municipal n°3 (vous vous rappelez, les 11324 €).
Mais la question qu'il faut se poser est comment un service communication et une commission finance ont-ils pu imaginer que cela ne se saurait pas ? Cette erreur stratégique risque de coûter très cher. Elle pèsera lourdement sur la notoriété recherchée par le groupe et risque de ternir la confiance à venir. C'est un manque de vision à plus long terme et de la naïveté. L'incitation à plus de modestie, de réflexion et de responsabilité est demandée. Dans l'espoir d'un meilleur traitement d'autres dossiers dont celui plus loin, le chemin du Pétrole.

Le budget :
Il a été voté avec 12 voix pour, 1 abstention et 2 voix contre, l'article du Midi-Libre n'a pas tout précisé (il parle de majorité de voix... Com encore !). Bizarrement la correspondante du Midi-Libre est présente à tous les conseils municipaux alors qu'il y a eu absence lors des conseils municipaux du mandat précédent (et j'en ai vu). Lors de la dernière campagne électorale elle m'avait aussi proposé un entretien en vue d'un article qui n'est jamais venu, aurais-je été piégé ? Il y a quelques mois je lui avais proposé de visiter le chemin du Pétrole, je n'ai pas eu la moindre réponse. Certains sujets seraient-ils tabous dans ce journal  ?
J'en ai parlé plus haut, la transparence du budget manque et ne doit pas être demandée mais fournie. Evidemment, il est impossible de détailler par exemple des fournitures de bureau mais tout poste de prévision de plus de 1000 € devrait être détaillé et fourni à la population. Autrement, comme promis ou Autrement et pire ?

Ce qui nous intéresse, ce n'est pas seulement le budget tel qu'il est fourni à l'administration, mais les recettes et dépenses détaillées par poste d'affectation, c'est à dire les éléments qui ont permis sa conception. Par exemple en téléphonie, le coût des dépenses des lignes fixes et par ailleurs des mobiles avec leur nombre. En fait un document que chacun est capable de comprendre comme quand il fait son budget personnel. Et par pitié, pas de graphique vague et illisible.

Espondeilhan - Bulletin Municipal n° 4 d'Avril 2021
(Le petit Espondeilhanais)

Il fait  16 pages en couleur. Comme il faut agrafer des doubles pages (A3), la diffusion est un multiple de 4 pages A4. Dans notre cas, remplir 12 pages n'était sans doute pas suffisant, il fallait donc remplir, comme on dit, 'meubler' jusqu'à 16.

Le mot du Maire
Je pense en effet que les difficultés d'un maire sont multiples. L'arrivée de la Covid, totalement imprévisible en est une grande. Je ne doute pas que cela demande de l'énergie, beaucoup d'énergie. Les baisses de dotations de l'Etat, au contraire, sont connues depuis longtemps, tous les maires en parlent depuis plusieurs années. Est-il dès lors utile de se plaindre d'une situation existante ou prévisible à partir du moment où l'on a été candidat au poste ?  A-t-on bien mesuré la tâche à accomplir ? Les collectivités ne doivent-elles pas participer aussi aux économies qui permettraient de diminuer notre dette publique nationale de bientôt 3000 milliard d'€ ? Mais qu'est donc exactement, cette démocratie participative, celle de venir à une réunion publique et de poser des questions sur des finances déjà décidées ? Les chiffres que j'attends ne sont pas tout à fait ceux que l'on m'a préparé, j'aimerais pouvoir analyser le détail, savoir où l'argent public est prévu. Ce n'est donc pas un compte globalisé mais une destination que j'aimerais avoir et qui permettrait à tous de mieux comprendre les orientations de la politique menée, les priorités dans les réalisations et pour le reste, la nature de dépense. 

Finances / Budget
Je relève la phrase suivante "Le montant de la dette par un recours systématique à l'emprunt a pénalisé les finances de la commune". Cela semble être une évidence, mais j'aimerais savoir comment la nouvelle municipalité va financer 'ses' gros projets à venir... Je crois que le vrai sujet, car ce qui est dit est polémique, est de trouver l'équilibre pour éviter d'avoir trop d'encours de dette. Pour cela il faut faire des économies et baisser le niveau de celle-ci afin de pouvoir investir. Il me parait difficile voire impossible de réaliser un 'gros' projet sans emprunt. Mais selon cette expression, il semblerait que cela soit possible, je demanderais à voir et je ne manquerai pas de le signaler le moment venu. 
La ventilation des dépenses est un simulacre de transparence, rien, vraiment rien, n'est détaillé et même pas pour les principaux projets de 2021. Le graphique sur les dépenses de fonctionnement est illisible, non seulement pour les couleurs mais aussi pour le contenu (qu'en déduire ?).
Pour ce qui est des subventions reçues, il serait grandement utile de connaître en face de chaque poste, le montant dépensé. Pour informer, il faut se mettre au niveau de tous.

Travaux
Je vois certains travaux faits par le département qui auraient pu ne pas être pêle-mêle avec ceux de la commune, mais toutes les images sont bonnes à prendre.
Des miroirs de sécurité ont été installés avenue de la Gare et à Cabrerolles... pour combien d'utilisateurs par jour ? Encore une affaire de priorité dans les actes et de manque de discernement, mais j'en parle un peu plus loin (voir conseil municipal du 13 avril).

Le muret de pierres de Notre Dame des Pins (à découvrir dans Photos) a sans doute demandé beaucoup de temps et d'énergie aux services techniques, c'est peut-être pour une de ces raisons que les trous du chemin du Pétrole ne sont bouchés en moyenne qu'une fois par mois... et encore. Il semblerait qu'il y ait un léger mieux dans le suivi depuis une dizaine de jours.

Paniers de Noël
Quelqu'un m'a dit que les paniers couples1 étaient moins dotés que ceux des personnes seules2. Logique ?

1 dont les deux ont plus de 70 ans.
2 seules ou en couple mais dont l'un a moins de 70 ans.

Oh ! combien de marins, combien de capitaines !

Mutuelle
Nombreux sont ceux qui sont venus ! Mais si on en parle, c'est combien ?

Bilan sapins de Noël
Quand petit camion deviendra grand ! Mais combien de sapins par camion ?

La Brasserie d'Espondeilhan
D'abord, l'ouverture n'est toujours pas possible à cause de la crise sanitaire. Quand je vois les photos les tags ne me semblent pas d'une extrême gravité. J'imagine que le nouveau locataire est en train de refaire les décos, non ? Alors pourquoi tout ce vacarme.

Associations / Foyer Rural / Ecosystème
Le compost partagé, cela ne revient-il pas à apporter une partie de nos déchets dans un lieu commun ? Allons-nous revenir à l'âge de pierre, avant le ramassage des ordures ménagères. Je suis sceptique quant aux adhésions, mais essayer ne coûte rien.
J'aimerais connaître l'avis de cette section sur les nouveaux panneaux publicitaires qui seront installés à Espondeilhan. Il s'agit cette fois d'un sujet bien local.

Pause Pensée
La laïcité
Que vient faire un débat (ou des pensées) sur la laïcité ou d'autres sujets similaires dans un bulletin communal ? Je pense que le rôle de ce dernier est de nous informer et non pas de nous endoctriner. Mais sur le fond de l'exposé, il y a lieu d'éclaircir certaines choses qui ne sont pas aussi juste (dans le sens égalité) que l'on veut bien le croire. Laïcité, pour simplifier, signifie séparation de l'Etat et des cultes. 

Je ne veux pas entrer dans tous les détails, mais... Les nouveaux lieux de culte ne sont pas financés par l'Etat, mais qu'en est-il de ceux construits avant la loi de 1905 ? La plupart des églises catholiques, des temples et des synagogues continuent d'être entretenus avec nos impôts, ils appartiennent à l'Etat ou aux communes, plus de 90% sont catholiques. Imaginez que l'entretien de la maison de votre voisin soit faite par la collectivité publique parce qu'elle aurait été construite avant la vôtre ! En Alsace Moselle le Concordat permet aux religieux (curés, rabbins, pasteurs, entre autres) d'être rémunérés par l'Etat. Dans ce périmètre les nouveaux lieux de culte peuvent même être partiellement financés par les collectivités locales (une mosquée fait débat à Strasbourg). Alors de quoi parlons-nous ? De justice et d'égalité de toutes les religions, de séparation des cultes et de l'Etat ? En France, il y a de quoi alimenter des polémiques ou tout au moins d'ouvrir de grandes discussions sur ce sujet. La brèche existe donc déjà, d'ailleurs il suffit de suivre l'actualité pour s'en rendre compte. Il est donc hasardeux d'expliquer en quelques lignes à peine la laïcité à la sauce française en occultant des pans entiers et en y mêlant un peu un personnage (Jaurès) dont les orientations ont été bien affirmées. Ce sujet comme bien d'autres ne peut donc pas être traité sans en effleurer au moins les aspects les plus importants, et surtout pas ici.

 

Le comptoir du vigneron
Le gel a provoqué des dégâts très importants dans les vignes et les vergers. Si je critique parfois les investissements publics pour les chemins ruraux au détriment de certaines voies urbaines, ce ne sont pas les vignerons ou les agriculteurs qui sont visés, bien qu'étant favorisés par ces améliorations. 
Ici, je veux apporter tout mon soutien à ces professions viticoles,  arboricoles ou d'autres, particulièrement dans notre village en leur souhaitant des pertes peu importantes et un dédommagement maximal.

Obligation de débroussaillage pour la sécurité de tous
Ici il est question de l'obligation pour ceux qui y sont soumis. C'est en même temps une dérogation à l'interdiction générale. Cette dérogation, conditionnelle selon le lieu ou la période est aussi valable pour les professionnels agriculteurs et les forestiers.
Il aurait été très utile de rappeler que le brûlage à l’air libre des végétaux est interdit toute l’année en dehors de ces dérogations.

Règle générale :
Le brûlage à l’air libre des végétaux est
interdit toute l’année
Voir : Pdf/Publics/citoyennete/Feux/Feux - Reglementation.pdf

Est-il utile de rappeler que les feux de toute autre nature ou produit est interdit en permanence ?
Voici des détails pour le département de l'Hérault :
https://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-developpement-durable/Foret/Prevention-des-forets-contre-les-incendies/Reglementation-emploi-du-feu/Reglementation-applicable-dans-les-zones-exposees-aux-incendies-de-foret-et-dans-la-bande-des-200m

Espondeilhan - Conseil municipal du 13 avril 2021.

Ce conseil ne contenait que 3 points dont les questions diverses. Les deux premiers étaient plutôt des ajustements techniques du budget sans en modifier le fond et d'ordre déclaratif. Il s'agissait de redéfinir des dépenses imprévues qui doivent rester dans les limites de 7,5 % des
crédits correspondants aux dépenses réelles prévisionnelles de la section.
Dans les questions diverses il y a eu des explications concernant les miroirs permettant d'avoir une meilleure visibilité à certains endroits du village. Celui placé à Cabrerolles à un carrefour d'une voie étroite, et compte tenu du nombre de passages journaliers et de la fréquence individuelle vers la déchetterie, entre autres, ne nécessitait sans doute pas une telle installation à environ 350 €. Quant à celui placé avenue de la Gare, il est prévu pour une sortie de garage d'un habitant. Promesse électorale, régime de faveur ? En tout cas cela me semble totalement inconcevable. La rue de l'Aramon sur sa sortie sud-ouest vers la rue du Pétrole mériterait une telle installation, mais je suis sûr que plus d'une dizaines de carrefours seraient concernés au village et là il s'agirait de domaine public. Mais il y en a au moins un qui est primordial et que la municipalité ne règle pas, au stop du carrefour avenue de la Tuilerie / avenue de la Mer / avenue de la Gare / avenue du Château où passent plusieurs centaines de véhicules par jour. Le motif invoqué pour ne pas le mettre en place serait que certains glisseraient le stop. Donc en résumé, on installe pour des besoins privés et on n'installe pas là où il y a vraiment danger. Quelle logique !

Espondeilhan - Le chemin du Pétrole.

le chemin du Pétrole

Une soixantaine de famille que la municipalité ne respecte pas !
Entre autres...

 
La zone entourée est définie U2 dans le PLU (U comme urbaine et comme le reste du village) et le chemin du Pétrole est situé dans cette zone. La zone U1 correspond au 'vieux' village.
Voici mes courriers échangés avec les
Préfectures et Sous-Préfectures de l'Hérault
     

Comme son nom ne l'indique pas, et contrairement à certaines affirmations, ce chemin est une voie urbaine ou tout au moins considérée juridiquement comme telle et cela change tout. La commune à un devoir d'entretien, une dépense considérée obligatoire. J'ai demandé, suite au vote du budget primitif 2021, une répartition des 20000 € prévus en travaux de voirie. Il m'a été répondu que cette somme étant inscrite en dépense de fonctionnement, n'a pas été affectée à une voie ou rue en particulier. Alors j'émets l'hypothèse suivante :

  • soit le budget est fait approximativement étant donné qu'il n'est pas basé sur une estimation de travaux à réaliser, tout au moins pour les montants les plus importants
  • soit je ne suis pas capable de comprendre les méthodes très scientifiques d'établissement de notre budget et la réponse qui m'a été faite par notre adjointe aux finances. J'y vois simplement un manque total de transparence. Je ferais peut-être appel un jour à la CADA si les réponses à mes questions importantes restent évasives. Je rappelle aussi l'importance des chemins ruraux (les vrais) à Espondeilhan pour lesquels les subventions auraient été votées, le budget serait prévu pour 15000 €. Mais en page 28 je lis 18000 € donc je ne peux pas vérifier. Je mets ces chiffres au conditionnel car ils n'apparaissent pas forcément tel quel dans le budget et j'exprime ce que j'ai cru entendre. La circulation agricole et viticole est sans doute plus importante que celle des habitants. Nous allons, individuellement, devoir investir dans un tracteur pour passer les trous du chemin du Pétrole ou ailleurs et nous prendrons la voiture pour aller nous promener dans des chemins entretenus ! Tout est question de priorité.

les propriétaires agricoles d'Espondeilhan

Parmi les documents du PLU, j'ai trouvé ce tableau.
Les propriétaires agricoles de la commune.
3 élus y figurent soit 21,42% des 14 cités.

Mais pour la méthode, je pencherais pour une troisième possibilité qui consiste à ne pas vouloir rendre public le fait que la commune a été obligée de prévoir une certaine somme pour la réfection du chemin du Pétrole. Les travaux d'entretien de la voirie communale (ou assimilée) sont des dépenses obligatoires des communes et le Sous-Préfet, suite à ma demande a déclenché une enquête dont la commune a déjà eu des échos. Il est évidemment difficile de devoir accepter le fait que les autorités supérieures interviennent parce que la commune n'a pas fait le nécessaire. Mais que personne ne vienne me dire que je ne suis pas passé par la case départ, des mails et des entretiens avec l'élu responsable voirie avec copies à la mairie en témoignent et ont été publiés sur ce site. Donc tout le monde était au courant y compris bien sûr notre maire.
Comment imaginer que le groupe qui s'est présenté aux élections municipales de 2020 ne respecte pas au moins tout un quartier voire d'autres usagers, habitants ou non ? Quand on voit l'état de cette voirie depuis 6 mois on peut légitimement douter de la bonne volonté, de la prise de conscience et du sérieux de nos nouveaux élus. Insouciance, négligence... ? le danger est pourtant imminent ! Poussettes, voitures, motos, vélos passent par là et parfois dans des flaques qui couvrent les trous et autres nids de poule. Oui je le dis avec colère car je ne comprends pas. Ce laisser aller n'existait pas précédemment. Une dégradation non réparée entraîne plus de dégâts et au bout d'un moment la réparation légère devient impossible. Simple logique qui doit échapper à certains, donc cela coûte ou coûtera au contribuable. Ce serait le nouveau pari fait par nos services d'entretien ? L'élu en charge fait-il contrôler, réparer ? Des trous présents déjà le mercredi ne sont pas bouchés avant le WE et perdurent donc au moins jusqu'au mardi suivant. Mais là, c'est encore du rêve car le bouchage arrivera 2 ou 3 semaines plus tard. Un problème critique doit être surveillé jusqu'à sa solution définitive. Si j'avais été maire, j'aurais interdit la circulation depuis ou vers le chemin du Pétrole en venant de la rue du Carignan (Zac du Levant), tant que cette voie en chantier n'était pas recouverte au moins de tout-venant pour éviter la boue et la dégradation. Et il fallait au moins boucher les trous chaque fois que nécessaire.

Mais ces dépenses peuvent aussi faire partie des 20000 € ou des 33838,59 € inscrits initialement en dépenses imprévues (combien après le réajustement ?). Les détails ne figurent pas dans les sommes exposées. Mais qu'importe, quels que soient les arguments avancés, ce dossier est déjà explosif et dans la situation actuelle il faudra bien veiller non seulement à sa solution, mais aussi à la stratégie utilisée. Je pense que la municipalité doit faire profil bas et assumer les erreurs et les manipulations de l'opinion publique de début de mandat. Il faut prendre conscience que la solution aurait du être sur la table depuis 6 mois, même si c'est en provisoire. Gérer c'est prévoir. Et quand plusieurs élu(e)s passent par là plusieurs fois par jour, il n'est pas possible de ne pas être conscient de ce problème.

Une autre question m'inquiète, j'ai entendu certaines voix au conseil municipal parler de sens unique ce qui ferait pour certains un détour de plus de 2 kilomètres pour aller en direction de Servian, ce qui serait forcément inacceptable. Si une telle décision devait voir le jour, la municipalité devra s'attendre à une pétition voire une manifestation publique. Autrement dit, ce serait très négatif sur un plan médiatique. Le double sens, les piétons ont existé avant l'arrivée de cette équipe et n'a jamais posé de soucis. Ce sont les trous et les flaques d'eau qui posent problème. Ne vous trompez pas de cible !

La communication (oui encore)

J'aperçois, moi aussi, assez souvent, l'épouse de notre maire en présence d'employés municipaux ou lors de réunions publiques. Ce fut le cas lors de la venue de notre président d'Agglo, M. Ménard, le 29 mars. Il y a eu encore la mise en place des objets décoratifs du marronnier avant Pâques en présence d'agents municipaux voire d'adjoint. Je me pose donc, comme notre ancien maire la question de ce statut particulier qui lui permettrait de participer à certaines discussions, décisions, réunions ou plus encore. La majorité municipale est composée de 13 élus seulement. On peut en effet imaginer sa responsabilité au niveau de la 'com'. Mais, si c'est le cas, pourquoi ne pas avoir déclaré officiellement cette commission, comme le font la plupart des communes, sachant qu'il est possible d'accueillir des personnes hors du conseil municipal ? Ces cachotteries révèleraient-elles une trop grande participation du couple et pourraient du coup être contre productives médiatiquement parlant ? Ces méthodes surprennent et interpellent. Quel est en effet sa place à la mairie et quel est son rôle et ses relations avec le personnel communal s'il y en a ?
L'épouse de notre ancien maire était, elle, restée très discrète et ne se mêlait pas des affaires de la commune.

Dans le fond, tout le monde pourrait s'inventer une place à la mairie, même bénévole, ne serait-ce que par le principe d'égalité de notre république, rappelé d'ailleurs aussi sur le bâtiment officiel. Tout finit toujours par se savoir.


 

 

 

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AC71  du  26/04/2021


Saisir un nouveau commentaire

Il n'existe aucun commentaire validé.