Espondeilhan maintenant, Béziers en méditerranée et sa région

Les décisions municipales, communautaires, départementales, régionales, à Espondeilhan et dans les environs.
Les activités dans les autres collectivités de l'Hérault, Béziers, Agglo de Béziers Méditerrannée et dans la Région Occitanie.

Page d'accueil

 

 

Le 09/01/2022     Publication n° : 01AC75   
Espondeilhan - L'art et la manière et, encore des promesses non tenues - Du côté de l'Agglo de Béziers...


 

Saisir un nouveau commentaire       Envoyer cette page à un ami       

Espondeilhan - Bulletin municipal n°6 de décembre 2021, Conseil municipal du 5 octobre 2021, du 4 novembre 2021 et du 7 décembre 2021, Octobre rose, Démocratie (participative ?), Du côté de l'Agglo de Béziers


Je veux tout d'abord vous souhaiter à toutes et à tous une très belle année 2022 avec la santé, une vie plus 'normale' retrouvée, mais aussi beaucoup de joies et de bonheurs. Que l'année 2022 permette aussi à nos élus d'être plus attentifs à notre quotidien. 

La réfection du chemin du Pétrole serait dépendante de Hérault Logement. Certes, un accord semble avoir été conclu mais il y a des limites de temps et là, pour une dépense communale obligatoire, elles sont dépassées. La responsabilité est à la commune. Si d'ici le 15 mars les travaux ne sont pas démarrés, alors la municipalité devra se préparer à quelques réclamations plus officielles, voilà qui est dit ! A bon entendeur...
Et si toutefois nos gouvernants ne lisaient pas mes mots, j'espère que quelqu'un d'autre leur en fera part, je ne compte pas prendre un nouveau rendez-vous avec le maire, à quoi bon !

__________________________

Pour information

Les compte-rendus du conseil municipal sont disponibles sur le site internet de la commune https://espondeilhan.fr/conseils-municipaux/

Sur le nouveau site internet de la commune, réalisé par Campagnol.fr (Association des Maires de France) les bulletins municipaux sont disponibles avec un outil de visualisation spécifique, Caliméo. Cet outil permet normalement une impression et un téléchargement au format numérique pdf. Ces fonctionnalités ont été bloquées, les deux boutons visibles ont été désactivés. Il s'agit sans doute une fois de plus d'une mesure en faveur de la transparence... Le citoyen lecteur appréciera ! Mais les fichiers peuvent aussi être mis directement en ligne, comme pour les menus de la cantine, verrouiller n'a aucun sens !
Selon mes recherches, ce nouveau site nous revient à 220 € TTC par an, ce qui n'est pas cher pour un site dont les rubriques peuvent évoluer. Bien sûr il y a le contenu à mettre en place et à part certaines règles ou lois nationales, celui-ci ne peut être fourni que par la commune avec des outils d'accès (administration du site). Une formation a sûrement été faite par l'hébergeur et créateur du site mais à qui a-t-elle été destinée, à la com, au secrétariat de la mairie, à certains élus ? Nul ne le sait. On aime l'effet de surprise à Espondeilhan mais il y aura sans doute une page dédiée dans le prochain journal municipal. 

Avant de commencer

Il a été question, lors de l'une de mes nombreuses réclamations auprès du maire d'Espondeilhan pour une réparation épisodique du chemin du Pétrole, au fait que les ouvriers du chantier de la Zac du Levant laissaient l'eau s'écouler dans le chemin provoquant des flaques et de la boue. J'avais mis l'accent sur ce constat dans le but secret de voir l'adjoint au travaux faire un tour et suggérer aux utilisateurs de bétonnières ou autres engins de faire en sorte que l'eau reste dans le chantier de la rue de Carignan. N'ayant vu personne et surtout n'ayant constaté aucune amélioration sur le sujet du côté de la mairie, je suis allé moi-même voir gentiment les ouvriers pour leur suggérer un écoulement sous forme de rigole provisoire à l'intérieur du chantier.
Pari gagné pour certains ouvriers ! Mais en résumé, cela signifie que nos chefs des travaux n'ont que faire de nos remarques et s'en foutent. 

Espondeilhan - Bulletin Municipal n° 6 de Décembre 2021 (Le petit Espondeilhanais)

Il fait  16 pages en couleur. Arrivé dans nos boites aux lettres le 18 décembre selon les quartiers du village, sa première page nous raconte l'histoire de la Tuilerie d'Espondeilhan. Au moins quatre pages auraient pu être économisées dans ce numéro. Par ailleurs la plupart des photos sont illisibles car trop petites, mais il faut sans doute en mettre un maximum...
Je commence d'abord mes réflexions par ce numéro, pas mal de points seront revus plus en détail car ils font partie des décisions ou discussions des conseils municipaux évoqués plus loin dans cet article.

Le mot du Maire
Tout d'abord, la démocratie n'est pas un sujet franco-français et partout où elle existe, chacun est libre de s'exprimer. Ce droit est donc international et pas seulement accordé aux minorités, d'ailleurs à Espondeilhan, les connaît-on ces minorités ? Et si oui, minorité sur quoi ?

Si les attitudes et les paroles des élus, c'est à dire les 'postures' ont été discutées ici ou dans 'Le Marronnier', il ne faut pas confondre avec l'aspect physique des personnes. Quand un (ou une) élu(e) se permet de parler d'intelligence, en confondant peut-être un peu avec la 'connaissance', ce n'est tout de même pas banal. Tout le monde sait que l'intelligence ne s'acquiert pas et ne se décrète pas... Elle ne s'invente pas non plus, sauf à passer des tests de QI (quotient intellectuel), mais lesquels et pour quelle valorisation ? C'est un sujet à la mode. Mais quand on a besoin d'en parler n'est-ce pas déjà caresser son ego ? Certaines attitudes ou gestes ne trompent pas. Je pense que c'est justement là que M. Le Maire doit corriger, pas nécessairement pour lui-même mais l'exiger de ses troupes. Humilité, simplicité, modestie, naturel, ouverture d'esprit et de parole plutôt que vantardise, voire arrogance. Par ailleurs, il faut préférer organisation et cloisonnement interne plutôt que, tout le monde fait tout et n'importe quoi (et je ne parle même pas des non-élus participants). 
Il ne s'agit pas non plus de donner des leçons, chacun peut constater les modes opératoires des uns et des autres et ne pas apprécier certaines actions, voire inactions et en parler librement et publiquement. 
Concernant cette fois les 'fausses informations véhiculées', le fait de se retrancher derrière 'Nous ne répondrons pas point par point' est une sortie trop facile et ne répond pas au questionnement de la population qui se demande ce qui est faux. J'aurais aimé découvrir des cas concrets, je pense qu'apporter la preuve d'un mensonge décrédibilise l'émetteur de celui-ci et fait cesser forcément les contre-vérités.
Nous verrons en fin de mandat où nous en serons avec le programme électoral mais le moins que l'on puisse dire, c'est que les préoccupations des citoyens n'ont pour l'instant pas été prises en compte. Celles de la municipalité ne correspondent pas très souvent à celles des administrés, mais pour l'instant nous n'arrivons qu'au premier tiers du mandat. Pour ce qui est de l'intérêt général, il suffit de lire mes colonnes et de voir certaines décisions quelque peu discutables voire plus, et je ne suis pas le seul à en parler. 
Quant a l'endettement qui a diminué, il n'y a aucun miracle si c'est le message envoyé. Nous avions en gros 1,243 M€ (millions d'euros) de dettes fin 2018,  1,087 M€ fin 2019, 1,083 M€ fin 2020, ce sont les chiffres officiels mais qui malheureusement ne nous donnent pas la trésorerie existante (les comptes du Trésor) et notamment lors de la passation de pouvoir en juin 2020 avec une situation des comptes à fin 2019. Il y a eu par ailleurs des nouveaux emprunts à long terme qui sont venus remplacer des crédits à très court terme. Dans cette jungle des chiffres et des opérations inconnues du public il est très difficile de s'y retrouver. On peut donc estimer, faute de pouvoir connaître et établir une situation de trésorerie nette correcte que l'endettement a diminué normalement. Il y a toutefois une baisse de qualité étant donné que la durée de remboursement s'est allongée. Avec 20 % de remboursement en deux ans, un calcul sommaire sur les emprunts existant fin 2019 nous ramènerait à 870 000 € de crédits restant à fin 2021 or le budget 2021 nous annonce un prévisionnel de 953 000 €, Soit, 1,083 M€ fin 2020, diminué des remboursements prévus en capital pour 2021 de 129 000 €. Ce qui représente une diminution de la dette de 12,32 % sur deux ans (1,087 M€ - 953 000 €). Le compte annoncé n'y est donc pas tout à fait sauf si on ignore le ou les nouveaux emprunts ce qui ne serait plus une diminution. Les paroles ou écrits dans le vide sont toujours faciles.
Et pour répondre à la question de M. Le Maire, la recherche de poux à Espondeilhan est normale, c'est l'emblème totémique du village,

L'emblème totémique du village d'Espondeilhan : le pou.

Le pou d'Espondeilhan

Commémoration du 11 novembre
En général c'est le maire seul qui s'orne d'un ruban tricolore pour cette manifestation. Quand je parle de simplicité et de modestie, voilà un exemple concret. Nous sommes dans un tout petit village, se souvenir n'est pas faire un défilé de mode.

Octobre Rose
Avec tout ce qui a été écrit avant, voilà deux pages de plus, dont une vingtaine de photos ! Le bénéfice marketing, va droit à la commune, cela apparaît clairement et n'a rien d'anodin. Sûr qu'Espondeilhan a amélioré la vie des gens avec tout ce tapage médiatique.

Comme je l'ai annoncé, Octobre Rose est devenu un outil de marketing, les origines de Ruban Rose ne laissaient aucun doute sur le sujet, voilà pourquoi j'ai été contre ce matraquage que la plupart n'ont pas vu. Il suffit d'aller sur Google et de taper 'Ruban rose' et de constater combien de fois sont nommés Estée Lauder Compagnies France et le magazine Marie Claire, un vrai buzz. Mais je le répète je suis favorable à une action contre le cancer, à la seule condition qu'elle reste privée de bout en bout c'est à dire d'association à association vers le grand public. Si les entreprises veulent participer qu'elles le fassent seules, avec discrétion.

Le marketing serait à proscrire

Si les marques veulent s'engager, qu'elles le fassent, mais sans  l'adhésion du grand public, signe  d'action publicitaire ou de marketing.

Voici un exemple d'opération marketing.

Encombrants
Certes, ce service existerait depuis 2003 mais s'agissant d'une nouvelle municipalité, n'aurait-il pas fallu voter en conseil municipal la reconduction et revoir les tarifs ? La location de table et chaises a fait l'objet d'une décision. A 80 € le camion de déchets verts, ce qui n'est pas donné, il faut mettre en comparaison la valeur de 16 machines à laver ou congélateurs à 5 € l'unité, mais il y a peut-être plus gros si on considère par exemple un canapé. Quelle est la taille du camion ? Le chargement est-il compris dans les tarifs ? Le risque est évidemment de devoir faire un voyage d'encombrants très volumineux pour quelques euros.

Démocratie participative
Je m'attendais à un bulletin d'inscription dans cette parution mais à priori les méthodes de sélection des participants 'tout public' ne sont pas encore définies. Si je résume, nous aurons une commission extra-municipale, mais nous ne savons pas quand et qui participe. Un effet d'annonce donc...
(Lire aussi dans réunion du conseil municipal du 5 octobre 2021, plus loin). 

Finances / Budget
Concernant l'extinction de l'éclairage public : Les chiffres parlent d'eux même mais comment peut-on parler de dépenses 2021 à l'euro près sachant que cet exercice n'est pas terminé au moment de la parution du bulletin municipal. Quand arrivera la dernière facture de l'année si toutefois la période concernée n'est pas à cheval sur deux années civiles ?
Dans le compte administratif de 2020 les 14 923 € annoncés pour l'éclairage public sont noyés dans un montant global 'énergie - électricité' de 31 555 €, les chiffres annoncés sont donc très difficiles à contrôler et compte tenu d'un passé récent j'ai une tendance sans doute maladive à ne croire que ce que je vois.   

Réfection des chemins (les vrais !)
La priorité des priorités ! (voir mes propos et images un peu plus loin).

Rénovation énergétique
Il aurait été utile de préciser le coût des investissements envisagés et s'il y a lieu la durée nécessaire pour amortir ces dépenses, savoir qui finance quoi et combien. Là, rien !

Croix à Notre Dame des Pins
Réinstaller une croix, c'est une bonne occupation de nos services techniques et pendant ce temps on a oublié les espondeilhanais dans leur quotidien. Mais allons-nous diminuer nos effectifs quand tous les travaux annexes et moins importants seront réalisés ? A moins bien sûr qu'il y ait d'autres monuments tout aussi laïques à sortir de la cave ! Il me semble avoir lu dernièrement un discours quelque peu ambigu dans ce même ouvrage, dont la neutralité est évidente. La parole est parfois aux antipodes de la réalité des décisions prises, laïcité avais-je lu... Paroles, paroles !
Mais installer cette croix sur un lieu privé, il fallait le faire. Il semblerait que même sur un plan juridique nos élus font n'importe quoi. Imaginez dans 20 ou 50 ans les litiges que cela pourrait entraîner. 

Repas des anciens
Ce repas a été plutôt une réussite malgré le peu de participants, des défections sont sans doute liées à la crainte du 'Covid19'. Les plats étaient bons et surtout naturels. On a pu apprécier ou non le plat principal avec du gibier. Les deux chanteurs qui ont animé l'après-midi étaient excellents. Le seul bémol semble être dû au fait qu'il fallait avoir 70 ans ou plus, contre 65 durant le mandat précédent. Certains n'ont donc plus eu la chance de participer alors qu'ils y avaient déjà été par le passé. C'est frustrant pour eux. Qu'avons-nous gagné financièrement, à ne plus les inviter ? Je pense qu'on aurait dû reconduire celles ou ceux qui avaient déjà pu venir c'est à dire les 67 à 69 ans et ne démarrer la nouvelle mesure de 70 ans que pour ceux atteignant maintenant leurs 65 ans.  

Logements sociaux
Faire travailler de concert 4 organismes, ce n'est pas gagné avec tout ce monde qui va travailler ensemble et sans doute se réunir. Mais que signifie favoriser l'accueil des familles ? Le conditionnement des nouveaux habitants serait-il en route ?

City-Park
Cet investissement à plus de 50 000 € HT est fait pour durer, mais il n'est pas sûr que la localisation soit idéale par rapport aux nombreux enfants prévisibles à la Zac du Levant et à ceux du quartier du Pétrole (Aramon, Lègues, Terre Douce, Péras). Un supplément, sans doute de plus de 10 000 € auraient été nécessaires pour une implantation vers le bassin de rétention (chemin du Pétrole/Avenue de la Mer). Ne fallait-il pas attendre d'avoir les moyens pour aller au bout du sujet ?

Sucettes publicitaires
Celle du chemin du Pétrole et de Trascastel sont discrètes, tant mieux. Où est passée la troisième ? Mais s'il s'agit d'un nouveau moyen d'information nous risquons d'y trouver quelques toiles d'araignées, les affiches ne vont pas se changer tous les deux jours.

Associations
Le foyer rural et la nouvelle section Ecosystème sont régulièrement aux avant-postes, d'autres manquent bizarrement à l'appel, ces dernières sont-elles plus indépendantes des pouvoirs publics et donc pénalisées du point de vue de la notoriété ? Je pense à BG Danse, à l'ASPE (pétanque) au groupe Artistique (théâtre et spectacles) et à l'Amicale des Anciens (Espondeilhan/Coulobres). Il est vrai que celles qui sont mentionnées animent beaucoup pour la municipalité ou, ce qui semble plus naturel, pour l'école. De la cause à l'effet... 
Les membres des conseils d'administrations sont également nommés pour les mêmes. Je demande une égalité de traitement au niveau de l'information et une indépendance totale. 

Pause Pensée
Le sujet sur la CIDE (droits de l'enfant) est intéressant mais il y en a tellement d'autres dans le monde et en France. Comme annoncé dans cet article, avoir un avis achevé est très délicat, l'article 12 étant compliqué à évaluer (un peu comme beaucoup d'autres de nos textes de lois). La capacité de discernement, la relation entre l'âge et la maturité ne sont déjà pas évidents à apprécier pour un adulte...
Mais je propose à notre penseur de se pencher sur un sujet plus local et plus facile à traiter, l'indépendance des associations espondeilhanaises, un sujet qui demande justice et équité et qui me tient particulièrement à coeur. Un autre sujet pourrait être la transparence et la manière générale de la qualifier et de la mettre en oeuvre. Je suis prêt à coopérer si le débat va dans le bon sens.

Espondeilhan - Conseil municipal du 5 octobre 2021

Contrat avec Sud Incendie (entretien et vente d'extincteurs).
Paru dans le compte rendu, ce type d'annonce illusoirement détaillé, est illisible pour le grand public. La raison est simple, nous ne connaissons pas toutes les quantités. C'est un peu comme si on nous donnait le prix du Kilowattheure de jour et de nuit sans nous dire combien en consomme la commune. La transparence n'est pas l'action de donner la moitié des chiffres ou informations mais de permettre au citoyen d'estimer et d'évaluer avec la globalité des données. Pourquoi ne pas avoir indiqué au moins le total ?

CDG 34 (Centre de Gestion) - Convention d'archivage
De quoi s'agit-il ? Ce n'est absolument pas clair. Allons-nous avoir nos archives numérisées et voir ainsi disparaître les documents originaux ? Allons-nous conserver matériellement, malgré tout, certains documents historiques dans nos archives ? Le personnel de mairie pourra-t-il accéder directement au moyen d'une recherche ou d'un index aux documents numérisés à l'aide d'un logiciel ? Le logiciel utilisé est-il dépendant du format de numérisation ou d'indexation ou sera-t-il possible, dans le futur, d'utiliser un autre outil peut-être moins sujet à maintenance forcée ? Quelles sont les sauvegardes de ces enregistrements numériques en interne (à la mairie) et externes en cas de sinistre ? Je pourrais continuer ce questionnement détaillé important et je me demande même ce qu'on pu comprendre et donc décider celles et ceux qui ont voté cette convention ?
Pour 16 600 €, ne doit-on pas se poser plus de questions que celles que je viens d'émettre et que je n'ai pas eu l'occasion d'entendre pendant ce conseil ? Et où sont donc passées les subventions, 0 % ?

Commission extra-communale "Aménager, valoriser, sécuriser le cadre de vie" 
Cette délibération sera commentée quand je connaîtrais d'une part son rôle plus précis au sein de la commune mais aussi les participants tant internes que externes au conseil municipal et le mode de choix des personnes concernées. D'ores et déjà, nous savons que le sujet des finances, nerf de la guerre des aménagements, est sous contrainte. Affaire à suivre... 
Cependant, quelques aménagements ci-dessous, auraient-ils été traités autrement avec cette commission ?

Le chemin de la Gare (chemin des Marguerites) entièrement refait. Sauf erreur, pour 18 000 € ?
Mais surtout ne le dites pas aux résidents du côté du chemin du Pétrole qui pataugent régulièrement dans l'eau, la boue et circulent ou marchent dans les trous !

 

Et là où résident les habitants ? 
UNE VIDEO EST AUSSI DISPONIBLE ICI.

 
Voici la preuve que la municipalité se préoccupe beaucoup plus des chemins ruraux non urbains que des accès pour les habitants. Dépense totale HT, 29 672 € en 2021 pour les chemins de la Gare, Marguerites et Joncasse.
Et pour le Chemin du Pétrole, problème classé pour décembre 2021 ? Hélas NON ! Deuxième promesse non tenue ! Cela est-il sérieux ?

Un petit trou non réparé grossit !
 

Espondeilhan - Suite du C.M. du 5 octobre 2021

Le marketing serait à proscrire, mais la poubelle (le chemin) n'est pas loin

La poubelle serait donc le chemin du Pétrole ? Pas par ses déchets en tout cas.
Mais quand un élu veut donner des leçons de civilités, ne doit-il pas être exemplaire ? C'est vraiment pas beau de mentir !

Chemin du Pétrole :
Promis publiquement pour fin septembre 2021 puis décembre 2021...

L'importance de la nouvelle sucette du chemin du Pétrole est évidente.
Où sont les donneurs de leçons dont parle le maire ?

 

Encore un truc qui a été pensé ! Y a t il un pilote dans l'avion ?
Le Marronnier a parlé du principe de privatisation des rues et j'ai déjà eu l'occasion de donner mon point de vue, mais même pour la mise en oeuvre sur le terrain, c'est un manque de réalisme.

diaporama

Autre solution technique
 
N'aurait-il pas été mieux d'installer le panneau sur l'autre poteau
ou devant la rue ? Là, non seulement la place de parking n'est plus accessible aux non-riverains, mais oblige les autres à faire un créneau serré, si toutefois il reste assez de place.
La mention "sauf riverains" est discriminatoire.

Questions diverses
Les acronymes CLSH, PEDT et sans doute bien d'autres ailleurs mériteraient des éclaircissements afin de savoir juste un peu, de quoi il s'agit.

Dans le compte rendu du conseil municipal (CM), je lis "Finances une réunion préparatoire de travail et une commission des finances seront réunies en novembre concernant la fin de l exécution budgétaire 2021 et le travail sur le BP 2022.". Tout le monde aura entendu les mots suivants : "Finances une réunion de travail élargie et une commission..." suivi de la petite discussion entre une adjointe et une conseillère municipale, les deux du groupe majorité. En d'autres termes il devient de notoriété publique que des personnes externes participent à des réunions 'finances'. Cela constitue donc une grave entorse aux principes des commissions municipales, aux principes républicains tout simplement. Je rappelle que cette commission n'est pas une commission extra-municipale et donc les réunions ainsi que leurs dates ne sont pas connues du public. Par ailleurs il est totalement injuste, voire discriminatoire, par rapport aux autres citoyens, de faire participer des 'externes' aux réunions. Les commissions extra-municipales comme les autres commissions sont votées obligatoirement en conseil municipal et les membres choisis ou sélectionnés sont connus, ce qui permet de savoir qui participe aux réunions. Là, ce n'est pas le cas. Si le législateur a prévu la possibilité de créer des commissions extra-municipales c'est justement pour les rendre transparentes et connues. Dans notre cas des finances, seuls les élus sont concernés. Le terme 'réunion de travail' est donc un moyen détourné pour inviter n'importe qui à des discussions ou plus. Il s'agit dès lors d'illégalité par rapport à un fonctionnement normal et par rapport au règlement intérieur (Conseil d'État, n° 132541, 31 juillet 1996). En fait une commission est déjà une réunion de travail étant donné qu'elle ne peut rien décider sans l'accord du conseil municipal, il ne peut donc pas y avoir une réunion de travail d'un autre type ou secrète, la commission l'est déjà (secrète) pour le grand public. Ces faits sont graves et pourraient donner lieu à des poursuites. Quelqu'un de l'extérieur, un consultant par exemple, peut être appelé ponctuellement à donner son avis et son expertise sur un sujet de haute technicité, ici ce n'est toujours pas le cas, sauf à reconnaître une certaine incapacité à réaliser la mission 'finances'. Et dans ce dernier cas il y a aussi la sous-préfecture, non ? A défaut d'intelligence artificielle, ces services peuvent aussi aider !

Des chicanes sont en prévision, je rappelle que celles-ci ne peuvent être implantées que sur la commune, donc après les panneaux d'entrée du village. La route de Béziers citée est, je suppose, celle qui passe devant la mairie, D15, avenue du Château et la route de Puissalicon serait la D18, l'avenue de la Mer au sud et l'avenue de la Gare vers le nord.
Le coût total serait de 13 700 € (pour 3 chicanes), mais ces chicanes viendraient-elles en plus des plateaux ou "dos d'âne" existants. Autrement dit, un obstacle tous les 5 mètres c'est pour bientôt, et à nos frais ! Tout cela parce que la municipalité est incapable de contrôler les flux, la vitesse. Les touristes et l'histoire retiendront de ce sympathique petit village de l'Hérault, sa haute-sécurité (VHS). Pour notre grande fierté !
Curieux, ces nouveaux élus qui balisent autant !
Et peut-être aurons-nous bientôt un radar dans notre village, l'Assemblée Nationale ayant donné le feu vert aux communes.

Espondeilhan - Conseil municipal du 4 novembre 2021

- Renouvellement de la convention d’adhésion à la mission d’appui et de soutien à la prévention des risques professionnels avec le CDG 34
- Convention d’assistance juridique et de représentation en justice avec le cabinet MB Avocats
Nous avons de plus en plus de sociétés ou de cabinets externes qui interviennent, Si certains sont nécessaires, d'autres ne le sont que par manque de vision ou de volonté de recherche de solutions par soi-même. Ces interventions sont une espèce "d'assurance tout risques" mais grèvent aussi les comptes de la commune. Si les deux ci-dessus ne semblent pas aller dans cette catégorie, nous n'en connaissons pas pour autant les charges réelles étant donné que l'utilisation est "à la consommation".

Décision modificative n°3 du budget communal
Pour le commun des mortels, il est impossible de comprendre, quelques explications minimales auraient dû être données. La transparence, c'est sûr cela demande un peu de temps, mais à quel coût horaire ? Que ce serait bien d'avoir des comptes expliqués et allégés de toutes ces terminologies obligatoires et inutiles. Le bulletin municipal est aussi là pour cela !

Demande de subvention au Conseil Départemental de l’Hérault au titre du FAIC 2022
Il s'agit du Fonds d'Aide aux Investissements Communaux. Cette fois nous connaissons le montant des travaux en prévisionnel, malheureusement le détail des postes n'est pas indiqué pour le chemin du Pétrole, le chemin de Thézan et sur les deux départementales (RD 15 et RD 18) qui traversent la commune, la route de Béziers (RD 15, entendez l'Avenue du Château !) et  la RD 18 (avenue de la Mer - route de Puissalicon). Le tout pour 72 208 € et dont la subvention demandée est de 57 766 €. S'agit-il, entre autres, des chicanes envisagées lors des points divers de la réunion précédente, du 5 octobre ?. Comment savoir ? Quelle est la part du chemin du Pétrole ? Du chemin de Thézan ? Où est situé le chemin de Thézan inconnu sur les plans ?

Modification du RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel)
Si j'ai tout compris, ce régime ne concerne que les compléments au régime indiciaire de base des agents de la fonction publique. Il s'agit donc de modifications apportées par la commune, en résumé, un assouplissement sauf pour les absences maladies de plus de 3 mois. Un exemple aurait permis de mieux comprendre le fonctionnement. Il aurait été essentiel aussi, d'indiquer le poids financier que représentent ces modifications par rapport à l'actuel, pour des agents n'entrant pas dans le cadre de la maladie ordinaire de plus de 3 mois. 

Questions diverses
- Travaux de rénovation énergétique de l'école ? Coût global TTC et subventions ? Qui paye la TVA ?
- Chemin menant à la décharge (déchetterie ? La décharge étant plutôt un lieu plus définitif avec souvent un enfouissement), ... a été signé par l'ensemble des maires, puis ils sont ravisés (ils se sont ravisés ?), ce n'est pas clair. Et quelle serait la suite ? Le chemin sera-t-il refait ou non ? L'administré a le droit de savoir me semble-t-il.

Espondeilhan - Conseil municipal du 7 décembre 2021

Modification des tarifs des concessions et des cases de columbarium du cimetière communal
Il est quand même étonnant que personne avant la réunion ne se soit rendu compte que des concessions au cimetière ne pouvaient être vendues avec une longueur de 1,80 mètre, un cercueil standard ayant déjà 185 cm sans compter un minimum de séparation avec la concession voisine. Certains humains, même morts sont forcément plus grands. Les nouvelles générations sont plus grandes, c'est la tendance. Comment dans ces conditions est-il possible de voter des tarifs sans savoir précisément les dimensions, les intervalles et donc les emplacements restants à partir d'un plan en bonne et due forme ? Sommes nous là encore dans l'amateurisme ? Heureusement un conseiller municipal  a été perspicace. 

Espondeilhan - Citoyenneté

Je salue les actions de l'opposition et du collectif à l'origine du Bulletin d'Information Citoyenne "Le Marronnier". J'adhère évidemment à la plupart des sujets évoqués que j'ai parfois aussi soulevés. J'espère que la municipalité finira par entendre raison, autrement, je pense que la cause sera entendue et perdue. Penser que les autres ont tort ne permet pas de se remettre en question.
Il y a, dans l'état actuel, beaucoup à dire et à faire, sans parler ici de grosses dépenses, mais plutôt dans la manière d'être et de décider et cela a aussi été soulevé dans ce numéro 3 du collectif. Tôt ou tard les méthodes ou plutôt les non-méthodes actuelles porteront un préjudice définitif à l'équipe en place. Quand un bateau prend l'eau, il est utile de s'en apercevoir. Tous les espondeilhanais sont concernés aussi par les décisions et orientations prises. 

Merci au groupe de l'opposition espondeilhanaise

Paru dans le bulletin municipal.
Merci au groupe d'élus de l'opposition d'Espondeilhan


Merci au BIC Le Marronnier

Le Bulletin d'Information Citoyenne
"Le Marronnier" n° 3.
Merci au collectif citoyen d'Espondeilhan !


Un sujet important du mandat, mais il y en a tant d'autres,
le mensonge sur les indemnités.

 

En résumé...

Je reviens une fois de plus sur les réalisations de la commune, certes il y en a peu compte tenu de l'état très contraint de nos finances. En tout état de cause il est absolument nécessaire de préciser, pour chaque réalisation le montant global des travaux, le montant des subventions et aides obtenues (ventilé si possible par organisme) et le ou les moyens de financement répartis par nature (emprunt, fonds de roulement ou autre). J'ai vu une petite amélioration dans les colonnes du bulletin municipal de décembre 2021, cela va-t-il continuer ? S'améliorer encore ? Comme d'autres, je le souhaite. 
Je suggère encore de mentionner si la TVA est récupérable, quand et pour combien. En principe pour les investissements la compensation est de 16,404  % du TTC, deux ans après la réalisation de la dépense, c'est à dire presque le montant de la TVA à 20 % qui a été facturée.
Je constate aussi que l'occupation du terrain se situe au niveau des demandes de subventions. Cela donne l'impression d'avancer, même si dans le réel rien n'est engagé concrètement au sens des travaux. C'est faute de moyens, tout le monde le sait aujourd'hui, même si on en a fait fi pendant la campagne électorale. Mais même à ce stade, les chiffres prévisionnels doivent être connus de tous (à partir des estimations et devis, les ventilations des engagements prévisionnels). 

Du côté de l'Agglo...

La dernière réunion de l'année 2021 de la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée (CABM) s'est tenue à Villeneuve les Béziers le 20 décembre. Deux nouveaux Vice-Présidents ont été élus, il s'agit de M. Alain Biola, maire de Bassan et de M. Gérard Boyer maire de Coulobres. Tous les deux ont fait partie des "Elus d'opposition Ensemble pour le Biterrois". Ce rapprochement avec M. Ménard fait donc quelque peu voler en éclat le groupe d'opposition qui d'ailleurs n'a pas participé au vote, ils se sont absentés pendant toute la durée du scrutin. Je note par ailleurs que dans les environs proches il ne reste plus que Christophe Llop et Michel Loup, maire de Valros. Le maire d'Espondeilhan semble donc plus isolé que jamais au sein de l'Agglo, au moins au nord, à moins qu'il ne soit lui aussi pris dans l'engrenage du Président Robert Ménard.  
L'indemnité de fonction mensuelle brute des Vice-Présidents de Communauté d'Agglomération dont la population totale est comprise entre 100 000 et 199 000 est à 66 % de l'indice 1027. L'indice brut mensuel 1027 applicable depuis le 1er janvier 2019 est de 3 889,40 €. Ils touchent donc une indemnité de 2567 € mensuelle brute (66% de 3889,40). Il est difficile de refuser un tel poste à ce tarif.

___________________

 

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AC75  du  09/01/2022


Saisir un nouveau commentaire

Il n'existe aucun commentaire validé.