Espondeilhan maintenant, Béziers en méditerranée et sa région

Les décisions municipales, communautaires, départementales, régionales, à Espondeilhan et dans les environs.
Les activités dans les autres collectivités de l'Hérault, Béziers, Agglo de Béziers Méditerrannée et dans la Région Occitanie.

Accueil

 

 

Le 23/05/2024     Publication n° : 01AC85   

Espondeilhan - La crise du Pétrole ! - L'immobilier et les travaux

 

Saisir un nouveau commentaire       Envoyer cette page à un ami       

Divers

Travaux

A Espondeilhan, les travaux vont bon train. Il faut dire que la municipalité a réussi l'exploit de bloquer deux routes qui traversent le village, en même temps. Le chemin du Pétrole, fermé pour des travaux pour les eaux pluviales et l'assainissement, pendant 3 semaines, jusqu'au 5 avril 2024 et l'avenue de la Tuilerie en circulation alternée depuis janvier 2024 pour des travaux sur les réseaux secs (électricité et communications). 
Le chemin du Pétrole a déjà été bloqué à sa sortie vers le stop de l'avenue de la Mer en janvier 2024, pour des travaux de réseaux humides vers les bassins de rétention depuis la rue Tiberette. Il l'est encore deux semaines pour les travaux récents du mois d'avril (pluvial partiel du chemin du Pétrole). N'auraient-ils pas pu attendre que la phase des réseaux secs de l'avenue de la Tuilerie soient terminés ? D'autant plus que ces travaux n'ont pas permis d'évacuer l'eau pendant la période de quelques jours de pluie fin avril (cherchez l'erreur !).
Un autre chantier, le nouveau bassin de rétention commencé en janvier n'est toujours pas terminé...
Tout cela donne une impression de négligence, de désordre visuel, de non professionnalisme.
On commence tout et on ne finit rien ! 
De constat, nos élus ne savent pas coordonner ou planifier. Le réalisme, la réflexion, le sens pratique et des responsabilités envers les administrés sont totalement absents. La gestion de ces travaux semble être faite plutôt pour les entreprises réalisatrices que pour les habitants qui ne sont pas épargnés par les attentes, détours, routes en travaux constants et autres nuisances sous-jacentes (bruit, poussière, boue etc...). A force de tout vouloir faire et mieux que d'autres, cela finit en brouillon. Pourquoi les travaux de plusieurs chantiers se font-ils en même temps, s'arrêtent non terminés, en même temps ? La planification est aléatoire, soit mal étudiée et coordonnée, soit faite uniquement par les entreprises quand cela les arrange.
Le chemin du Pétrole qui vient d'être rouvert est digne d'un chemin de chantier qui aurait au moins pu être nivelé correctement. Mais ce n'est pas depuis un bureau de la mairie que l'on peut surveiller un chantier et corriger ce qui aurait dû l'être. Le mieux ne serait-il pas de prévenir et d'avertir ces entreprises de mauvaise facture ? Elles salissent, les engins et camions génèrent de la boue qui devient poussière, les deux collant à nos véhicules. Ces mêmes entreprises ne nettoient pas parce que personne ne l'exige de leur part. La qualité de leurs travaux de finition, est connue en moins bien (pour ne pas dire autre chose) et les responsables communaux ne peuvent pas l'ignorer. Cela est aussi valable pour celles qui mettent en oeuvre le chantier des 'Cocales' (suite de la Zac du Levant). Il y a eu quelques jours de grand vent mi-avril et l'entreprise n'a rien trouvé de mieux que de creuser dans une terre très sèche provoquant des nuages de poussières qui se sont trouvés directement dans nos piscines. Ces particules très fines sont très difficiles à sortir des bassins. Il a déjà été question d'ornières lors du conseil municipal du 15/02/2024 suite aux travaux, je suppose qu'il s'agit de ceux préalables au futur rond-point. Il en est encore question lors du conseil municipal du 27/02/2024 en ce qui concerne les travaux, cette fois provoquées par les sorties du chantier privé de la nouvelle Zac 'les Cocales'. 
Alors je suppose que l'aménagement du rond-point du chemin du Pétrole / avenue de la mer et la suite des travaux de l'avenue de la Tuilerie vont encore avoir lieu à la même période... Simple supposition ! Voilà qui est dit.

travaux à Espondeilhan

diaporama

dossier photo

travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhantravaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan

travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan

travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan

Pour le diaporama, cliquez sur la grande photo, puis sur le triangle en haut à gauche
Le BTP est hors du contrôle communal, cela est-il normal ?
Si l'Avenue de la Tuilerie, diapos 8 à 10, est en chantier officiel, le chemin du Pétrole, diapos 1 à 7, ne l'est pas. Ce dernier est donc régi par l'obligation de dépense obligatoire pour la voirie ? 

Alors, quand seront 'carrossables' l'avenue de la Tuilerie, la rue Tiberette et le chemin du Pétrole ? Je crois que même à la mairie personne ne le sait. Il semblerait qu'en dehors du passage du Tour de France, rien ne soit prévu pour améliorer les surfaces en question. Nous aurons donc à supporter trous, bosses, ornières et nids de poule et laisserons nos véhicules se dégrader, sans compter les autres nuisances. C'est simplement anormal et illégal !  (voir dépenses communales obligatoires Article L2321-2 alinéa 20 du Code Général des Collectivités Territoriales). Et pendant ce temps nos employés communaux ont comme priorité de tailler les herbes qui longent le chemin du Pétrole... Que du bon sens ! Qui les dirige ?
Mais si vraiment quelqu'un, en priorité notre maire, avait recherché le bien-être des usagers, le bon sens aurait permis, même provisoirement, étant donné que les chantiers durent, de rendre les surfaces plus douces et donc praticables à minima. Il n'en est rien et nos élus de premier plan s'en moquent. Ils se demandent sans doute pourquoi certains d'entre nous, en cette longue période de travaux, se font entendre et pas forcément à la mairie. Le service pour lequel la municipalité s'est engagée, est décevant. Faudra-t-il faire une pétition adressée à la mairie et à la préfecture pour avoir un chemin du Pétrole dans un état à peu près normal  ?

Ordures ménagères

Je viens d'apprendre que certains quartiers du village ont vu l'installation de poubelle collectives. Ce scénario arrive sans qu'il y ait eu la moindre discussion, présentation, avis de la population. Nos élus sont là pour nous faciliter le plus possible la vie de tous les jours et ils font juste l'inverse. Au prétexte que certains ne rangeaient pas leurs bacs et qu'ils n'ont pas su faire revenir à la raison, et dans l'élan ultra libéral que prend le SICTOM il ne reste plus aucune place pour le service public concret. Tout se perd par l'excuse que cela coûte cher. Mais comment avons-nous fait jusqu'à aujourd'hui ? Avons-nous pour autant réalisé des économies d'échelle ? Au vu de notre dette nationale, aussi provoquée par nos collectivités locales, il semble que cela ne soit pas le cas (voir le compteur de la dette en page d'accueil). Entre élus et habitants, le fossé se creuse un peu plus, l'incompréhension ne cessant de grandir. A croire que tous ces élus et grands responsables administratifs nommés dans les syndicats communaux ou autres instances publiques vivent différemment de nous. Je le sais, car cela a été dit, nos élus représentants dans ces instances ne prennent plus la parole et je pense que dès lors ils ne sont plus capables de nous représenter et de défendre nos intérêts. Figurez-vous qu'ils ont peur de soulever une problématique alors que bien souvent d'autres collègues, d'autres communes, seraient prêts à les suivre, phénomène bien connu des défenseurs de causes. Quel est dès lors, le rôle de nos élus, dans les instances intercommunales ?
Mais le pire est à venir, c'est sournois, on commence par quelques quartiers, on constate les retours éventuels et on continue par le reste du village. Scandaleux par l'acte mais aussi par la manière. Il s'agit sans doute d'une nouvelle forme de participation citoyenne ! Par facilité, par manque de vision, de ténacité et de combativité on préfère ramasser les déchets dans la nature. Personne n'a encore estimé ces coûts indirects ni trouvé une bonne solution et pourtant... Nos futurs gouvernants comprendront dans quelques années voire décennies et corrigeront sans doute.

Indemnités de fonction à Espondeilhan

Le Conseil Municipal ayant voté dès l'origine, le 4 juin 2020, une indemnité calculée en référence à des pourcentages de l’indice brut terminal de la fonction publique, l’augmentation du montant des indemnités de fonction est automatique et n'oblige pas à délibérer. Ces indemnités brutes sont passées à 2121,03 € mensuel au 1er janvier 2024 pour le maire et 813,88 € pour les adjoints pour notre commune qui se situe dans la strate de 1000 à 3499 habitants.

Espondeilhan - Conseil municipal du 15/02/2024

Dénomination des rues dans le lotissement le Clos des Cocales

Je regrette que la continuité ne se soit pas poursuivie sur des noms de cépages. Je ne sais pas s'il faut chercher une raison à ce fait, en tout cas je pense que les personnalités monopolisent trop l'espace public. Dans le but de faire bien ? Ou comme ailleurs ? A y regarder de plus près, la Légion d'honneur est surtout pour ceux qui la demandent. La plupart des personnalités, surtout politiques ont eu un avantage lié à leur disponibilité professionnelle. Alors, sauf fait exceptionnel je ne vois pas en quoi ils figureraient sur nos petites pancartes de rues. Priorité aux scientifiques, chercheurs ou personnes ayant réellement fait avancer l'humanité, la politique c'est un peu trop facile. 

Affaire de toilettes !

Certains ont été fort surpris que des enfants à l'école d'Espondeilhan aient à faire leurs besoins dans des toilettes sans portes. Je ne sais pas s'il y a un âge requis pour y avoir droit, en tout cas j'espère que ces mêmes enfants ont tout ce qu'il faut sur le sujet à la maison. Je ne vois aucune raison valable pour qu'à l'école, cela ne soit pas pareil. La commune, avec tous les milliers d'€ qu'elle dépense, ne serait pas en mesure de payer 300 € pour une porte de toilette. Oui, c'est ce que j'ai entendu. C'est non seulement pitoyable mais irrespectueux et honteux et je comprends la colère des parents. Peut-on imaginer les conséquences des regards indiscrets des enfants entre eux ? Je pense qu'à plus de 4 ou 5 ans, l'intimité est absolument obligatoire. Visiblement ce sujet n'a pas choqué certains élus lors du conseil, quand ils ont appris.

le parking de l'école

travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhantravaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan travaux à Espondeilhan

Un autre aspect de l'école... la sortie pieds dans l'eau et le parking. Cette place permet aussi d'atteindre les conteneurs... enfin en principe !

Espondeilhan - Conseil municipal du 27/02/2024

Le projet de l'école a été voté pour au moins 800 000 € sans compter le coût du projet du concepteur d'environ 100 000 €. Je n'ai pas entendu parler de présentation financière suite à ce projet. Ce qui m'a beaucoup étonné aussi, c'est le timing. Le vote a eu lieu lors de la séance qui a suivi une présentation du dossier par l'architecte, ne laissant plus aucun temps de réflexion sur le sujet. Je déplore ce forcing malsain pour la démocratie et peu respectueux des élus, même s'ils ne se sont pas rendus compte de la situation. Cependant, quelques voix dissonantes se sont fait entendre avec 1 vote contre et 5 abstentions. Ce projet serait basé sur une étude démographique afin d'estimer le nombre d'enfants à l'école dans les années à venir. Contrairement à ce qui est annoncé dans le procès verbal du conseil, une telle étude ne peut rien prouver, il s'agit d'estimation, donc rien n'est sûr. L'idéal serait de pouvoir agrandir l'école en fonction des besoins, avec plus de certitude, donc à délai plus court. 

Espondeilhan - Conseil municipal du 23/04/2024

Démission au conseil municipal :

Une conseillère municipale a démissionné de son poste par un courrier reçu le 20/04/2024 en mairie. Je regrette que les raisons de cette démission n'aient pas été rendues publiques, ni par la démissionnaire, ni par le maire. Elle n'a pas pu être remplacée étant donné que sur la liste élue en 2020 (Espondeilhan Autrement) il n'y avait plus personne d'autre.

suite          

 

Espondeilhan - Conseil municipal du 23/04/2024 (suite)

ZAC Ouest :

La commune a acheté à l'indivision De Saussine et revendu, des terrains pour 1 296 484 € à la société TERRA NOSTRA. Si je calcule bien, à 28€ cela représente 46303 m2. Un autre Projet Urbain Partenarial (PUP) a dû être signé, autre que celui de la ZAC Est ('Les Cocales'). Ce nouveau PUP permet à la commune de recevoir une participation estimée à 962 638 € et qui sera perçue le jour ou TERRA NOSTRA engagera les travaux de réalisation du lotissement. Cette somme sera versée à la commune sous la forme d'un lot de terrain aménagé de 13732 m2. Si je fais un petit calcul, cette forme ne représente à 28 € le m2, que la somme de 384 496 €. Le prix du m2 aménagé est donc passé de 28 à 70 € pour dédommager la commune des frais supplémentaires que représente le nouveau lotissement en terme d'aménagement nécessaires (école, voiries etc...). A quoi servira ce terrain de 13732 m2 et en cas de besoin, n'eut-il pas mieux valu acheter des terrains nus et les faire aménager ? La question n'a sans doute même pas été effleurée. Il est vrai que certains terrains de TERRA NOSTRA sont vendu aux environs de 140 à 150 € le m2.
Mais je pose la question essentielle : avions-nous besoin de créer cette ZAC ? La ZAC partie Est a été renégociée et rien ne nous obligeait, enfin, il me semble à réaliser quelque chose qui n'a pas existé contractuellement côté Ouest ? Il n'existait que le projet mais rien n'a été prévu dans le contrat d'aménagement de l'époque avec Hérault Aménagement.
Aucun des 14 membres du conseil municipal ne s'est posé cette question pourtant très importante pour l'orientation et le mode de vie dans notre commune. 
Dans l'exposé (ou l'historique) de présentation de la délibération, certains ont pu comprendre que nous nous inscrivions d'office dans la poursuite de l'opération ZAC côté Ouest or rien ne le prévoyait. Il s'agit donc d'une poursuite des opérations immobilières dans notre commune qui bien sûr nous obligera à réaliser des opérations d'aménagement. Juste pour une salle des fêtes ? Je veux rappeler tout de même que certains tribunaux, et non des moindres, ont cru devoir signifier qu'une compensation PUP ne peut pas être versée pour une salle des fêtes ou son équivalent, une salle polyvalente.
Dans ce lot de terrains acheté et revendu figure aussi une surface de 16 187 m2 à 1,50€ le m2, en zone A du PLU, donc inconstructible. Si cette surface devenait un jour 'aménageable, la plus value sur les terrains, pour le marchand de biens, serait d'environ 2 347 115 € avec une revente à 145 € du m2 !

Plusieurs points me semblent obscurs : 
  1. L'Utilité de cette nouvelle zone pour les espondeilhanais. Elle n'était pas obligatoire. Cela fait 3 ans ½ que j'entends qu'il faut moins de maisons, souvenez vous ! 
  2. La participation de l'acquéreur des terrains, afin que la commune puisse subvenir aux besoins futurs de l'aménagement public (voirie, école) représente 74%, cela semble à première vue énorme et nécessite des explications.
  3. Que ne ferait-on pas pour les sirènes de l'argent. Si on avait voulu dissuader de construire on aurait fait autrement... Là, l'aménageur réalise une grosse opération et la commune aussi, mais au détriment de la qualité de vie.
  4. Tout en étant favorables à cette réalisation, nous aurions pu toucher davantage de participation (voir ci-dessus la différence financière et matérielle de 578 142 € avec un m2 aménagé passé de 28 à 70€).
  5. La surface de terrains achetés et revendus à 1,50 € le m2 est en zone A du PLU et ne peut donc pas être aménagée pour recevoir des maisons ou un bâtiment quelconque. Quelles sont les arrières pensées ? Un professionnel de l'immobilier n'achète pas par hasard.
Si une modification du PLU devait intervenir, je monterais au créneau.

 

A Espondeilhan la taxe d'aménagement est de 5% pour la commune et de 2,5% pour le département. Pour 2024, la valeur forfaitaire par m2 est de 914 €. 
Dans les détails, les règles de calcul peuvent changer selon la commune, le projet et la destination du projet (résidence principale etc...). Sans considérer tous les éléments, pour une construction de maison individuelle il faut additionner toutes les surfaces de planchers, couvertes et closes de plus de 1,80 m de haut et de plus de 5 m2 y compris les garages et les caves. Les piscines sont au forfait. La taxe est due une seule fois par projet, maison, abri de jardin etc... Les habitations principales bénéficient d'une exonération de 50%. Avant tout projet il faut se renseigner, à titre d'exemple, à Espondeilhan, pour une maison individuelle de 130 m2 la taxe serait de 130 x 914 x 5% soit 5941 € pour la commune et de 2,5% pour le département soit 2970 €. Donc au total 8911 € (-50% pour une habitation principale).
Le PUP, contrat passé entre la commune et Terra Nostra permet de s'exonérer de cette taxe pendant une durée de 10 ans maximum, le projet devra donc être terminé avant.
Mais qui est gagnant dans cette histoire de ZAC Ouest ?

le PLU pour la Zac Ouest

le cadastre pour la Zac Ouest

le cadastre pour la Zac Ouest

Espondeilhan, plan local d'urbanisme (PLU) et cadastre de la ZAC Ouest 
Coûts moyens des terrains

Avenue de la Tuilerie :

La fin prévisionnelle des travaux se situe en début d'année 2025. Il reste à réaliser les réseaux humides et le reste des travaux (trottoirs, revêtement de la chaussée, éclairage etc...).
Le Tour de France doit en principe passer à Espondeilhan le 16 juillet 2024 et la voie sera donc refaite provisoirement. Il n'a pas été précisé qui va payer ces travaux intermédiaires. A mon sens c'est à la société du Tour de France d'assumer totalement ces dépenses. Il est probable que ce soit le département de l'Hérault qui assume, d'autant plus qu'il s'agit d'une route départementale. En tout cas j'espère que la commune refusera toute participation à cette dépense non prévue et non assumée par beaucoup d'habitants même si ce passage est populaire et attire la foule. Que le choix du passage ou des villes étapes du Tour soit possible, cela ne doit en aucun cas signifier 'obligation' de dépenser pour les communes qui n'ont rien demandé. La même remarque concerne les autres collectivités telles que le Département. Nos impôts doivent servir à autre chose ! Le revêtement provisoire pour le Tour nécessitera aussi des travaux et des blocages supplémentaires. On fait, on casse et enfin on refait définitivement, il y a donc forcément plus de désagréments avec deux étapes supplémentaires.
Le deuxième point concerne la suite des travaux et l'option de barrer totalement cette avenue pendant les travaux (en dehors des riverains bien sûr). Ce serait, selon les discussions du point 'divers' du conseil, le Département qui prendrait la décision. Cela signifierait pour moi, que nos élus seraient totalement immatures pour se voir imposer une décision qui va à l'encontre de la population de la commune et des gens de passage pour se rendre à leur travail. J'ai déjà parlé de ce point dans mon dernier article du 04/02/2024. Pour faire court, imaginez, l'avenue de la Tuilerie totalement fermée à la circulation, des travaux ou un chemin du Pétrole en mauvais état (il ne peut pas être refait complètement d'ici là) et des travaux au carrefour chemin du Pétrole / avenue de la Mer pour la création du rond-point. Un sacré bazar ! Nous avons déjà eu un aperçu en début d'année avec des travaux préparatoires. 

Mais une fois encore, où est la transparence promise en 2020 par nos élus ? L'information et le choix des options se fait à nos dépends en arrière-plan. 
L'avenue de la Tuilerie restera-t-elle comme elle est jusqu'au 16 juillet, avec ces bosses, ces ornières et ces tranchées  mal bouchées ? BRAVO ! 

Je suis dans l'espoir d'un autre monde, comprenez d'autres gestionnaires.

Espondeilhan - Conseil municipal du 13/05/2024

Subventions aux associations :
Je n'ai rien de particulier à signaler si ce n'est le fait que la lecture a été faite à l'ouverture d'enveloppes, donc avec une perte de temps considérable. A ce niveau, un tableau récapitulatif aurait été de mise. Le total n'avait pas été calculé non plus et l'élu en charge du dossier commençait à sortir sa calculette... quand le maire a annoncé le total...

Questions diverses :

Point sur l'avenue de la Tuilerie :
Les travaux de réseaux humides devraient démarrer dans les prochains jours et se terminer avant le passage du Tour de France en juillet. Du côté des finances et des subventions, plusieurs chiffres ont été donnés, le coût global par exemple à 1 750 000 € HT, mais il est encore dépendant des marchés publics passés avec les entreprises. Le Département prendra bien sûr en charge une très grande partie s'agissant d'une route départementale. Certains autres chiffres (inclus dans le global) ont été annoncés pour les réseaux ou le revêtement, ainsi que des subventions probables mais sans certitude. J'ai même entendu qu'il serait possible que nous n'ayons à débourser en finalité qu'environ 100 000 €. Je regrette que cette présentation brouillon n'aie pas été étoffée d'un tableau expliquant mieux les tenants et les aboutissants. J'espère que les élus ont mieux compris vers quoi nous nous orientons. 

Bus scolaire :
Il y aurait eu des chahuts envers le chauffeur par une minorité d'enfants. Les parents auraient été avertis par la société de transport. Une exclusion se fera dorénavant pour ceux qui recommenceront.

Zac du Levant (Les Cocales) :
La première tranche des parcelles sera prête à la vente dans quelques jours. Il y aurait 52 parcelles, donc bien plus que les 30 maisons annuelles annoncées pour atténuer le flux des élèves à l'école. Il y a peut-être une autre prévision dans cet écart, la difficulté de vendre ? Et si tout partait dans peu de temps ? Les prévisions non contrôlées restent des prévisions, ici comme en météo. La différence c'est que le parapluie ne servira à rien dans le cas présent.

Résumé

Je l'ai suffisamment répété, la transparence fait cruellement défaut à Espondeilhan. Au niveau des travaux où des explications précises et un planning auraient dû nous être fournis, nous ne savons rien à part quelques dates assez vagues et des chiffres dont on ne connaît pas les conséquences exactes pour la commune. De plus ces sommes sont indiquées à la volée et donc sans aucun point de référence réel et significatif. Pour ces travaux importants, une page internet sur le site de la commune devrait même être mise à jour régulièrement et disponible.
Pour les finances autres, c'est à peu près pareil, rien sur les engagements qui semblent être importants. rien sur certaines dépenses comme pour le passage du Tour. Rien sur les contrats passés avec l'aménageur de la Zac ('Les Cocales'). 
Compte tenu des promesses électorales faites, le projet Zac Ouest n'aurait jamais dû voir le jour, l'occasion était là, de le remettre en cause. On ne peut pas critiquer et en même temps faire la même chose... Le sort du village est définitivement scellé. Mais nous saurons bientôt pourquoi.
A Espondeilhan la municipalité a choisi essentiellement de présenter les choses de façon vague et surtout de faire du marketing, photos entre autres, sur des sujets plutôt mondains qui ne nous apportent rien. Je suis fier de représenter cette contestation qui, je l'espère, nous permettra un jour d'atteindre un niveau psychologique de désintérêt personnel total, dans le seul but de réaliser, pour le bienfait de tous et en transparence totale. Nous en sommes totalement éloignés.
Je fais la différence entre la communication intelligente, nos élus ne devraient rien avoir à cacher, et le marketing qui consiste à nous distraire de nos préoccupations essentielles et à embellir ce qui ne l'est pas. Quand on explique ce qui se passe réellement, on devient crédible et on donne de la confiance, même si le résultat n'est pas celui escompté. Dans le cas contraire, cela devient du mensonge ou de la non transparence et la démocratie est en danger.  

Parfois il y a des retours inattendus, prenez le cas de Vias où le maire avait pris des décisions un peu contraire à nos lois. En espérant que cela en fera réfléchir d'autres... 
https://www.francebleu.fr/infos/environnement/la-commune-de-vias-et-son-maire-condamnes-pour-avoir-construit-une-promenade-en-front-de-mer-8032841.

Mais au-delà de ces pensées philosophiques qui ne seront sans doute pas suffisantes pour changer la situation, marre de rouler dans la boue et la poussière, dans les trous et les bosses, de salir mon véhicule et de devoir le laver tous les 8 jours. Marre encore d'amener de la terre dans le garage et de devoir encore nettoyer. Au royaume des inconscients, il n'y a pas de solution... il faut subir et malheureusement je ne suis pas le seul. Courage citoyens !

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AC85  du  23/05/2024


Saisir un nouveau commentaire

Il n'existe aucun commentaire validé.